Archives Mensuelles: mai 2014

Le pseudo graffeur en milieu urbain 

Parce qu’on l’a tous croisé…

Attention, il est furtif celui-là. Il faut avoir l’œil toujours bien ouvert. Je ne parle pas du graffeur qui réalise de superbes œuvres. Non, mais bien de celui qui va, en plein jour et lorsqu’il y a du monde, apposer sa signature de merde au marqueur sur un mur dans le métro. Tout ça pour quoi ? Laisser sa « marque ». Elle est moche ta marque, mec !

Repéré durant la nuit, celui qui va « graffer » sa signature (de merde donc) à la bombe et accompagné de son assistante/crétine de copine qui le suit en portant un carton plein d’aérosols. Ils avaient l’air d’avoir un parcours de recoins prédéfinis « là, le quartier ne m’appartient pas, donc faut que je m’impose ». Va t’imposer ailleurs, mec ! Merci aux nettoyeurs d’avoir virer sa bouse du square !

Faut-il être c** !

Les mecs qui n’apportent rien à la société quoi !

À éradiquer au lance-flammes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’animalerie dans l’immeuble 

J’ai eu le privilège, que dis-je, l’immense honneur d’être spectatrice malgré moi, enfin surtout mes oreilles, de deux fêtes dans mon immeuble à une semaine d’intervalle : en dessous de chez moi (aux premières loges. J’aurais même pu utiliser Shazam pour la musique) et l’autre deux étages en dessous. Et c’est lorsque j’étais au fond de mon lit à tenter de dormir en les entendant que je me suis rendu compte que l’h(H)omme est un animal. J’ai utilisé le H majuscule entre parenthèses, car il y a toujours une ou deux filles pour rire comme une hyène et crier comme une guenon en rut. Quant aux hommes, alors là, ils reçoivent la palme des cris en tout genre : du bonobo, en passant par le gorille, le lion et l’abruti de service (si, si, à ce point l’abruti devient un animal au cerveau peu développé. On continue d’ailleurs à pratiquer des tests pour comprendre son comportement).

L’art d’avoir un zoo tout près de chez soi quoi !

À éradiquer au lance-flammes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La femme qui ne sert à rien au cinéma 

Parce qu’on l’a tous croisée…

Et encore, j’ai des doutes, la femme (ou l’homme) qui ne sert à rien ET qui n’est pas très futée. Oui, il y a aussi des femmes qui ne servent à rien et qui sont super intelligentes.

Lieu : Cinéma Ciné Cité 19

Film : Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? En présence de l’équipe

On nous a prévenus dès l’entrée qu’il fallait bien garder notre ticket. Arrivés à hauteur de la salle 22, la fameuse demoiselle nous arrête pour nous montrer la salle 23. C’est vrai qu’à première vue, ce n’était pas évident de deviner que la 23 venait après la 22.

Bon.

Je me décide à aller aux toilettes. Ladite demoiselle me dit : « vous avez votre ticket sur vous ? Vous devez aller le chercher. »

Bon.

Je retourne dans la salle, repasse pour la quatrième fois le groupe d’abrutis agglutiné dans l’allée, prends mon billet et vais au pipi room. En sortant, une pensée me traverse : elle va me reconnaître et je n’aurais pas à sortir mon ticket. Tu m’étonnes : « ah c’est bon, je vous reconnais, du coup, pas besoin de sortir votre ticket. Désolée *grand sourire* ». Je lui ai sorti un demi-sourire hypocrite, pour retourner enfin m’installer, après avoir passé pour la 350ème fois les idiots « m’as-tu vu comment je pète plus haut que mon c** ?! » dans le passage.

De l’inutilité en veux-tu, quoi !

À éradiquer au lance-flammes !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Load More Posts
Scroll To Top