22 Jump Street

Miss Bobby_22_jump streetChanning Tatum…

Voilà, tout est dit. Au revoir.

J’avais adoré 21 Jump Street. À ma grande surprise d’ailleurs. Je l’avais trouvé tellement drôle. Quand les premières images de 22 Jump Street ont commencé à être diffusées, l’impatience s’est faite ressentir et je me marrais toute seule devant les bandes-annonces.

Et ça y est ! C’est fait ! J’ai vu 22 Jump Street ! Aaaaahhhh mon dieu ! C’était pire que le premier, mais en mieux. Enfin, je me comprends. J’en ai pleuré.

Channing Tatum n’a plus rien à me prouver, il m’a conquise depuis un bon moment par son immense autodérision, son sens de l’humour qui cachent de la sensibilité et du talent (et j’em***** ceux qui pensent le contraire). On se comprend lui et moi, à part que je ne me paie pas les mêmes tablettes que lui, *bave*. Jonah Hill, même principe actif, en un peu moins sexy, mais tout aussi bourré de talent. Un duo qui nous avait fait une belle démonstration de leur entente dans 21 et qui fait tout exploser dans ce second opus qui n’hésite pas à aller très très loin pour mon plus grand plaisir alors que je pensais avoir tout vu.
Certaines scènes vont devenir cultes si ce n’est pas déjà le cas aux États-Unis. Le film s’octroie un tel niveau de dérision que le générique de fin est absolument monumental (d’ailleurs, il y a une scène post-générique, ne la manquez pas).

En fait, je ne peux pas vraiment vous expliquer le film, après tout, vous connaissez le principe. Je ne peux que partager mon immense enthousiasme, vous précisez que le film est complètement dingue et qu’il y a des références en pagaille. Et si vous n’éclatez pas de rire au moins une fois, notre histoire s’arrête ici (je déconne, restez, je vous aime bien quand même).

Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Eh bien vous, vous courez, volez, voire montez sur un camion pour aller le voir. Et moi, je fonce le revoir et j’attends 23 Jump Street comme si c’était Noël (je n’ai pas vérifié, mais obligé il y en aura au moins un troisième, ils voudraient pas me décevoir).

Sortie en salles le 27 août.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top