Ant-Man et la Guêpe de Peyton Reed

Petit super-héros, petites ambitions !

Ant-Man et la guêpeComme chaque année depuis 10 ans, Marvel nous gratifie de son petit film d’été. En 2018, pour vous remettre de vos émotions après Avengers Infinity War Partie 1 tombé en Avril qui nous a tout bouleversé (un peu quand même), on part dans l’infiniment petit avec Ant-Man et la Guêpe. C’est plus calme, pas dramatique pour un sou, on décompresse tranquilou.

Rappelons les faits : à la base, Ant-Man, c’est chiant, inintéressant, c’est autant oubliable que la première fois que j’ai mangé un chewing-gum. Il est gentil Paul Rudd, il est cool et tout, mais on s’en fiche un peu qu’il sache changer de taille. Cool pour toi mec. Et on ne peut pas dire que dans la clique aux Avengers il ait un rôle important. Bref. On s’en fiche. Alors quand on nous annonce la suite, cela n’augure forcément rien de bon. De l’ennui, tout au plus.

Alors oui, Ant-Man et la Guêpe n’est toujours pas un grand cru Marvel, MAIS :

  • Il est vachement plus drôle que le premier.
  • Les mecs se sont vraiment amusés avec les effets de rétrécissements qui sont beaucoup plus nombreux (faut dire que dans le premier volet, on restait sur notre faim).
  • Il y a de vraies belles séquences d’action qui vous fera dire que finalement, c’est peut-être pas si naze que ça de pouvoir se rétrécir.
  • On a un rôle féminin – la Guêpe (enfin on devine que c’est elle, parce que personne ne le précise) – qui n’est ni une potiche, ni un troisième rôle, ni un faire-valoir masculin. Elle est là, elle existe à l’écran, elle envoie du pâté et elle est intelligente. J’ai même préféré son personnage à celui d’Ant-Man. Ça va comme un gant à Evangeline Lily et j’ajouterai même que Paul Rudd est presque là que pour faire le rigolo.

En revanche, Ant-Man et la Guêpe a des défauts (faut pas déconner non plus) :

  • Michael Pena est fatigant. Hormis SA séquence drôle qui malheureusement n’est pas de son fait, puisqu’elle réside avant tout dans le montage et dans le jeu d’acteur des autres, il me donne mal à la tête.
  • Michelle Pfeiffer fait office de figurante.
  • Et enfin, l’histoire est anecdotique (pour changer chez Marvel). L’intrigue avec Fantôme manque souvent de logique et les enjeux avec le « méchant » (si on peut appeler ça un méchant) sont ridicules.

Vous l’aurez compris, Ant-Man et la Guêpe est meilleur que le premier, plus drôle, avec un rôle féminin qui apporte vraiment quelque chose, mais qui pèche encore et toujours par son histoire.

Sortie en salles le 18 Juillet 2018.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top