Battle of the sexes de Jonathan Dayton et Valerie Faris

Battle of the sexes : Borg/McEnroe vs King/Riggs !

Battle of the sexesAprès Borg/McEnroe, c’est au tour de Battle of the sexes de faire son entrée sur le terrain, tout aussi en forme, mais avec des objectifs différents.

Battle of the sexes prend également deux figures de proue du tennis des années 70 : Billie Jean is not my lover King et Bobby Riggs, tous les deux interprétés par deux belles pointures du cinéma US, Emma Stone et Steve Carell. Pour arriver à un résultat correct, voire bon, je pense qu’il aurait fallu mixer Borg/McEnroe et Battle of the sexes. Prendre la sensibilité et le rythme de l’un pour l’ajouter à l’histoire développée et travaillée de l’autre. Le film est vendu comme un bras de fer (il n’y a qu’à voir l’affiche) entre l’ex star masculine et la star féminine numéro 1 du tennis. Le but du jeu n’étant pas de montrer ce match incroyable, bien qu’on l’attend tout au long du film, mais il est d’exposer la combat de King pour faire respecter les femmes, le tennis féminin, face à un Riggs plus sexiste que jamais. Un combat noble et juste, qui manque de rythme et d’émotions pour qu’on puisse s’immerger et soutenir totalement ce que King essaie de combattre. Alors oui, Riggs est un porc, qui n’a aucun respect, qui rabaisse les femmes à la moindre occasion. L’écoeurement s’arrête-là et il est loin d’être vif.

Pour arriver à nous accrocher complètement, Battle of the sexes aurait dû susciter l’émotion, d’autant que sous couvert de ce rapport de force, se cache aussi l’image de l’homosexualité au sein des athlètes. S’ajoute à cela un match qui manque assez de dynamisme et de tension, ne nous laissant sur notre faim.

Même si vous n’aimez pas le tennis, comme moi, vous serez plus attirés par le sujet, qui prend d’ailleurs le dessus sur le sport en lui-même. C’est un combat qui s’est fait sur le terrain pour une plus large cause. Loin d’être mauvais et supporté par de très bons acteurs, Battle of the sexes n’a pas le pouvoir pour marquer les esprits.

Sortie en salles le 22 Novembre 2017.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top