Connasse, princesse des cœurs

Miss Bobby_Connasse, princesse des coeursElle a démarré sur Canal Plus, comme beaucoup. Son idée à elle : être très franche du collier et une vraie emmerdeuse avec tout le monde, le tout filmé en caméra cachée. Elle a su imposer un style, un franc-parler et surtout, elle a su dire tout haut ce que nous pensons tout bas, aux commerçants notamment. Fort de son succès en programme court, elle a décidé de passer en programme long, tellement long qu’elle a choisi de faire un film : Connasse, princesse des cœurs.

La question qui vous brûle les lèvres : est-ce que l’adaptation est réussie ? Car on ne va pas se le cacher, passer du petit format au très grand, c’est souvent casse-gueule.

C’est réussi, mais.

Déjà, chapeau à Camille Cottin, car elle était culottée avant, mais aller répandre son culot à Londres où elle n’est pas connue, où les autorités ne sont pas les mêmes, où la culture et les réactions différentes, faut le faire. D’autant qu’elle va quand même très très loin parfois.

Si vous n’êtes pas familier de son humour, de son « tact » et de son aisance à laisser les gens sur le carreau, je vous déconseille le film, car le comble de l’impolitesse atteint des sommets et certaines expressions pourraient choquer la mamie qui est en vous (bien que je suis sûre qu’il y ait des mamies très rock n’ roll).

Le concept est toujours drôle même sur grand écran, les vannes sont assumées, cinglantes, on ne peut d’ailleurs s’empêcher de se mettre à la place des victimes de la Connasse, comment réagirait-on à leur place ?! Cependant, le principe qui cartonne sur du court, devient rapidement redondant sur la durée d’un film, au point qu’on finit par se lasser. Pour ma part, c’est là-dessus que le film pèche : le concept sur 1h20 de film (ça reste relativement court cela dit).

Pour les petites anecdotes croustillantes, sachez qu’à chaque personne piégée, l’équipe du film venait se présenter ensuite et s’excuser pour les manières déplacées de Camille Cottin. Qu’elle a eu quelques déconvenues avec la police anglaise, mais rien de bien grave. Que pour tous les taxis qu’elle a laissé en plan, sans payer, l’équipe repassait derrière. En gros, même si le film respire le manque de respect, ce n’est qu’une fiction. Encore heureux !

La Connasse, princesse des cœurs est audacieuse, odieuse, elle assume, elle mériterait de bonnes fessées, mais qu’est-ce qu’elle est drôle ! On aimerait être aussi folle qu’elle !

Sortie en salles le 29 avril.

Quelques photos de la rencontre après la projection.

Crédit photos Djoolien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

  1. Ca me donne tellement envie de le voir… Mais je ne pense pas qu’il passera aux USA 🙂

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top