Dallas Buyers Club

Miss Bobby_Dallas_Buyers ClubDallas Buyers Club est tiré de l’histoire vraie de Ron Woodroof, électricien atteint du SIDA qui au lieu de se laisser abattre décida de faire de la vente illégale de médicaments efficaces – mais non autorisés aux Etats-Unis – pour lutter contre cette maladie. C’est ainsi qu’il créa le Dallas Buyers Club proposant aux malades une adhésion à ce club pour bénéficier de ces  médicaments.

En ce qui concerne le film, je l’ai trouvé un brin long, c’est mon seul point négatif. L’histoire est difficile par son sujet grave, une maladie à l’époque apparentée aux homosexuels, d’autant plus que l’histoire se passe au Texas où l’homophobie y est clairement représentée (du moins dans les années 80). Le film est poignant, mais ce qui en fait sa force, ce sont les acteurs.
Matthew McConaughey nous revient en force avec son second souffle, bluffant tout le monde au passage par son talent, allant jusqu’à s’amaigrir pour entrer dans la peau de son personnage (pas comme si le personnage était gros…). Autre doux dingue qui lui aussi a suivi un régime drastique, c’est Jared Leto. Autant McConaughey est excellent et surprenant, autant Leto m’a sidérée, énormément touchée. C’est un de ses plus beaux rôles et il est tout bonnement sublime dans le rôle de Rayon le travesti. J’en ai des frissons à en parler. Si je devais me décider à revoir ce film (parce que le sujet est tout de même lourd : le combat contre la maladie, les autorités, l’administration), ça serait pour revoir la performance de Jared Leto. En fait, pour illustrer mon propos, je le comparerai à Michael Douglas dans Ma vie avec Liberace, on en oublie complètement l’acteur sous le costume, et pour ma part, j’ai complètement oublié que c’était Leto.

Définitivement un très beau film qui mérite amplement ses nominations aux Oscar.

Sortie en salles le 29 janvier

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top