En route !

Miss Bobby_En route !Il est de ces films d’animation dont on sait pertinemment qu’ils ne vont pas faire de grand bruit, qui ne vont pas exploser au box office et qu’on oubliera rapidement. En route ! malheureusement en fait partie. J’ai un léger problème, j’aurais dû vous écrire la critique rapidement, car depuis que j’ai vu le film, j’ai dormi et un peu oublié. C’est dire. Déjà, si vous pouvez, voyez-le en VO, je pense que certains jeux de mots se perdent dans la VF et pour le peu que j’avais entendu, elle ne semblait pas intéressante, pourtant je suis une fervente adepte de la VF dans les dessins animés.

Autre chose, de taille, la bande-annonce vous raconte une histoire totalement différente du scénario. Ce n’est pas la première fois qu’on nous fait de la publicité mensongère et ce ne sera pas la dernière, mais je ne vois pas l’intérêt, d’autant que les séquences vendues sont radicalement différentes.

En route, ce sont des extra-terrestres qui sont obligés de changer régulièrement de planète, car ils se font pourchasser par des « méchants » qui finissent toujours par détruire leur nouvel habitat. Et donc, la dernière planète où les Boovs décident de s’installer est… je vous le donne en mille : la nôtre ! Pas la peine de chercher des points de références cinématographiques, eux ne font pas dans la demi-mesure : ils débarquent, ils prennent les humains et les parquent tous dans une zone, pour mieux investir les villes. Pseudo District 9, mais à l’envers. C’est une prise de position étonnante, pas forcément la meilleure puisque les humains ont une manière de se rebeller de cet état qui leur est imposé en… ne se rebellant pas. Normal. Ensuite, c’est Tif qui part à la recherche de sa maman (enlevée par ces nouveaux habitants) et qui croise sur sa route Oh. S’ensuit un road trip entre découvertes des cultures et obstacles. Ça ne casse pas trois pattes à un canard.

En route ! ne réinvente pas le film d’animation aussi bien sur les graphismes que sur son scénario déjà vu, on retrouvera ici et là quelques touches humoristiques bien senties qui ne feront peut-être pas mouche en français. On ne peut s’empêcher de penser à Sheldon de Big Bang Theory, puisque c’est Jim Parsons qui double Oh. Je tiens tout de même à vous mentionner que si vous n’aimez pas Rihanna et ses chansons, vous risquez de subir le film qui est une publicité géante pour l’artiste qui prête sa voix à Tif et dont les tubes sont diffusés en boucle.

Sortie en salles le 15 avril.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top