Frank

Miss Bobby_FrankFrank est une histoire tellement improbable que même l’inventer aurait été difficile. Le film s’inspire de la vie peu ordinaire du chanteur Frank Sidebottom (Chris Sievey) dont la particularité résidait dans sa grosse tête en papier-mâché, comme une sorte d’avatar.

C’est Michael Fassbender qui se cache, je dirais même qui se fond derrière cette énorme tête, à la fois barrière protectrice contre les agressions du monde et des gens, mais également atout marketing pour le groupe dont il fait partie, donnant une signature, une personnalité, une originalité et une singularité à ce rock expérimental. Exercice difficile et totalement réussi pour Fassbender, devant partager des émotions au-delà de ce gigantesque masque, où même la voix est tronquée.

Frank n’est pas seulement une histoire d’un type un peu bizarre qui ne vit qu’au travers de sa fausse tête, c’est avant-tout des idéaux au travers de membres d’un groupe : ne pas chercher la célébrité, croire en ce que l’on fait et en son pouvoir créateur complètement fou. Ne pas se fourvoyer dans une sorte de génie créatif pour se prouver quelque chose à soi-même, comme le fait le personnage de Domhnall Gleeson (John), voyant dans ce groupe psychédélique une image populaire, voulant développer quelque chose de grand dans le secret espoir de se donner une carrière et de l’importance.

Le film est particulier, touchant, sans réelle identité, comme ses personnages et c’est ce qui en fait sa force. Frank est une belle découverte qui plaira aux plus originaux d’entre-vous.

En salles depuis le 04 février.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top