Her

Miss Bobby_Spike JonzeHer, c’est comme une caresse au réveil entre les rayons d’un soleil printanier.

C’est comme ça que je définirais le film.

C’est une mélodie qui fait sourire et qui fait mal, qui donne les larmes aux yeux, qui vous plonge dans le bonheur et la mélancolie, une sorte de tourbillon infernal d’où l’on ne verrait pas le bout. Her vous confrontera à votre quotidien, à vos attentes, à votre nostalgie, à l’Amour, aux regards des autres. Si vous n’êtes pas prêt à vous remettre en questions, à voir la réalité en face, à avoir le cœur qui pique en sortant de la salle… n’y allez pas.

Her est un film à la fois coloré, brumeux, simple, actuel, sensible, doux, triste. C’est accepter d’aimer différemment et de l’assumer face aux autres, après tout Theodore (interprété par Joaquin Phoenix) tombe amoureux d’un système d’exploitation, Samantha (Scarlett Johansson). Forcément, vous vous posez le même genre de questions que lui durant le film. Et si j’étais à sa place, qu’est-ce que je ferai ?

On aimerait voir plus souvent Scarlett Johansson dans ce genre de rôle, elle qui se cantonne beaucoup aux super-héros en ce moment. Elle fait passer un panel d’émotions juste à sa voix cassée. De toute beauté. Et que dire de Joaquin Phoenix ?! Un des rares qui sait porter la moustache avec bon goût (tout comme Dom), d’une sensibilité qui fera chavirer n’importe quelle femme dans la salle (ou homme), attachant, attendrissant, délicat, subtil, simple, tout en finesse, avec son regard de cocker… Comment résister ? Il donne envie de se lover dans ses bras et de ne plus y bouger.

Her vous portera comme un souffle léger tout en vous tordant le cœur gentiment. En fait, c’est comme regarder une poésie : on se laisse submerger par la beauté et on en ressort avec les yeux qui brillent de larmes.

Sortie en salles le 19 mars

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top