Les Souvenirs

Miss Bobby_Les SouvenirsJean-Paul Rouve revient avec son troisième film adapté de l’oeuvre de David Foenkinos : Les Souvenirs. Un film et un livre multi-générationnel sur la vie et le temps.

Chacun mène sa vie en suivant une ligne, plus ou moins définie, plus ou moins sinueuse. L’avenir droit devant ou le regard vers le passé. C’est la fuite vers son passé que Madeleine va faire réagir ses proches : son fils embourbé dans la monotonie et fraîchement retraité, son petit-fils qui court vers l’Amour et les questions. Une vie qui ne demande qu’à être tracée, une qui change et une autre qui s’achève. Jean-Paul Rouve s’interroge sur les décisions à prendre et celles prises. Cette vieille dame, jouée admirablement par une Annie Cordy métamorphosée, qui se retrouve en maison de retraite malgré sa bonne volonté, la poussant à retourner sur les traces de son existence, en contant ses choix, son parcours, les décisions qui se sont imposées à elle en pleine guerre. Son petit-fils va la suivre pour finalement faire connaissance avec elle, en apprendre davantage sur son histoire et indirectement, lui donner des pistes sur sa propre vie. Quant au père (Michel Blanc) lui continue de s’enfoncer et de se perdre, préférant céder à la panique et aux grandes envolées dramatiques, plutôt que de tenter de comprendre l’éloignement de sa femme et de sa mère. Très pratique les œillères…

Pour faire plus vrai que nature, Jean-Paul Rouve a insisté pour utiliser que de véritables décors, pour suivre les dialogues sans être dépendant et laisser libre cours à l’improvisation, révélant ainsi à son film Les Souvenirs une grande authenticité. Il ne nous dupe pas, au point que malheureusement le jeu de Michel Blanc a cruellement manqué de directives rendant un jeu d’acteur très passable. Heureusement qu’Annie Cordy dévoile un potentiel immense tout en justesse et sensibilité, accompagnée de Mathieu Spinosi (son petit-fils), offrant un joli duo générationnel.

Les Souvenirs se veut être un message sur la vie, sur l’amour quel qu’il soit, sur la famille, la proximité, les relations, sur l’avenir et le passé. Il vous donnera envie de passer du temps avec votre grand-mère, à l’écouter raconter des anecdotes et des histoires des heures durant. Il vous fera réfléchir sur vos moments passés et ceux qu’il vous reste encore à prendre, pour ne pas passer à côté de votre vie et de vous-même.

Sortie en salles le 14 janvier.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. J’ai lu le livre et à peine terminé j’ai filé en salle. Pour l’effet de surprise c’était raté mais j’ai adoré. J’ai trouvé ça très chouette comme histoire, très tendre

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article. J’ai bien envie de le voir, je le ferai sans doute !
    A bientôt.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top