L'Intervention

L'Intervention

GIGN : Unité spéciale (toum-doum)

1976, Djibouti est encore française. Un groupe de terroristes prend en otage une vingtaine d’enfants dans un bus entre la Somalie et Djibouti, en plein no-man’s land. La France fait venir un petit groupe d’hommes – une unité spéciale de la gendarmerie – pour intervenir…

L’Intervention, c’est le film plus qu’intéressant avec pas mal de défauts, mais, pour ma part, que j’ai envie de défendre. Pourquoi ? D’une part, l’intervention en elle-même est haletante et d’autre part, j’ai trouvé le message (car oui, il y a bien un message) très poignant. Effectivement, les acteurs ne décrocheront malheureusement pas les César des meilleurs acteurs tant c’est mal joué… surtout durant la première partie. Pourtant, on ne leur en demandait pas beaucoup. Mauvaise direction d’acteurs ?

La seconde partie du film rattrape tout : intense, bouleversante, bien que l’histoire ait été réarrangée pour des besoins inutiles de la fiction. Parfois quelques incohérences que l’on pardonne rapidement tant la fin peut prendre aux tripes. Je vous rassure, si vous connaissez le déroulement des événements, cela ne vous empêchera pas d’apprécier le dénouement qui va bien au-delà des faits.

L’Intervention n’est pas une oeuvre parfaite, néanmoins, elle montre comment s’est formée le GIGN, elle est intéressante pour peut-être réparer l’injustice toujours présente 43 ans après. Parce que ce n’est pas qu’un film d’action qui n’apporte rien. J’en garderai un bon souvenir.

Sortie en salles le 30 Janvier 2019.

30 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*