[OVNI] The diary of a teenage girl

The diary of a teenage girl_film_kristen wiigLe film aurait dû s’appeler « Journal d’une ado ayant le feu aux fesses ». En même temps, je peux la comprendre, goûter aux plaisirs à deux avec comme partenaire de jeu Alexander Skarsgård, même avec la moustache, il y a de quoi s’accrocher telle une moule à son rocher.

Pour vous résumer un peu l’OVNI, Minnie perd sa virginité par une belle journée ensoleillée dans une chambre 70’s (l’époque du film), enroulée dans une moumoute avec Monroe, le compagnon de sa mère – qui a perdu ses dents de vampire depuis, mais pas son potentiel ultra sexy. Suite à ce moment fatidique du passage « chez les grands », la demoiselle est assoiffée de sexe, n’a qu’une hâte retrouver son blondinet de plus de 30 ans, tout en essayant de ne pas tomber éperdument amoureuse. Compliqués les ados !

The diary of a teenage girl est comme son nom l’indique, un journal intime visuel d’une ado dont la mère (Kristen Wiig) préfère se tapisser les narines de poudre magique pour se donner une image populaire, au lieu de s’occuper vraiment de ses deux filles. Elle appose par des mots et des dessins ses envies de galipettes, l’image qu’elle a d’elle-même, comment les autres la perçoivent ou comment les garçons la jugent face à une expérience sexuelle qui grandit trop vite.

Les dessins virevoltent dans les prises de vue réelles au fur et à mesure de ses ressentis donnant une dynamique poétique au film. Au fond, The diary of a teenage girl ne raconte rien de phénoménal, si ce n’est la sexualité d’une jeune fille banale, qui se cherche parfois et qui tente de combler l’absence d’attention d’une mère qui n’existe qu’à travers l’œil des hommes. Plutôt sympathique si vous aimez les petits films indépendants.

Sortie en VOD et en téléchargement définitif depuis le 21 Mars 2016.

The Diary of a Teenage Girl (2015)

102 min|Drama, Romance|28 Aug 2015
6.9Rating: 6.9 / 10 from 20,133 users
San Francisco, 1976. Minnie Goetze vit l’époque charnière de l’essoufflement du mouvement hippie et de l’essor du punk rock. Elle entame une liaison amoureuse tordue avec le petit ami de sa mère, «l’homme le plus séduisant du monde». S’ensuit un compte rendu mordant, drôle, provocateur et absent de jugement de l’éveil sexuel et artistique d’une jeune fille.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top