Premier Contact

premier-contact_film_villeneuveSi vous ne connaissez pas son nom, je vous conseille vivement de vous pencher sur sa filmographie pour vous imprégner de son talent, je parle de Denis Villeneuve qui signe avec son nouveau film Premier Contact un pur bijou de science fiction, mais le réduire à ce simple genre serait une insulte à cette œuvre ultra travaillée. Le réalisateur s’attaque à un sujet maintes fois traité au cinéma : l’invasion des extraterrestres. Là où Hollywood s’est souvent copié, Villeneuve déploie un scénario et une mise en scène exquis, replaçant la rencontre du troisième type comme prétexte à un message bien plus grand.

Malgré sa jeune carrière – moins d’une dizaine de films à son actif – on peut d’ores et déjà classer Denis Villeneuve dans la catégorie des grands réalisateurs, de ceux qui n’hésitent pas à prendre des risques, à se remettre en questions, et qui arrivent à sortir du génie en se réinventant. Il prouve une nouvelle fois qu’il a de nombreuses qualités avec Premier Contact qu’on pourrait presque qualifié de film d’anticipation. Le film porte un regard expérimenté et scientifique sur le fondement de notre civilisation, à savoir la communication, tout en proposant une nouvelle approche de l’espace temps. Des sujets qui déclenchent la fascination, au point d’en être subjugué, portés par des acteurs (Amy Adams, Jeremy Renner) exceptionnels. Villeneuve se sert de l’arrivée d’aliens comme prétexte pour développer les fondements même de la communication, la construction d’un langage, la compréhension d’autrui enveloppée d’une certaine crainte puisque l’espèce vient d’une autre planète. On assiste avec passion à la création des mécaniques du langage, aux bonnes comme aux mauvaises interprétations, nous mettant sous le nez, avec intelligence et subtilité, notre régime dysfonctionnel d’échange : la création du langage, la confiance contre le manque de communication. En somme une thèse de ce qu’il faudrait faire contre ce que l’on fait vraiment ; fascination versus triste réalité.

S’ajoute à cela une évolution de l’être humain via l’appréhension du temps, dépassant les limites de notre dimension « passé, présent, futur ». Qui sait, peut-être que Villeneuve a posé les bases de la future évolution de l’humain qui sera capable de vivre le temps différemment, à la manière d’Interstellar de Christopher Nolan. Une théorie évolutive qui se comprend au fil du film et qui s’entremêle avec complexité au premier bloc sur la communication.

Premier Contact est un bijou fin à plusieurs lectures, qui demande un second visionnage pour assimiler toutes les subtilités, les détails qu’il nous offre. Une œuvre complexe, remarquablement réalisée, qui arrive à redéfinir le genre avec brio, poussant le spectateur dans une profonde réflexion du monde moderne, son évolution, voire même son auto-extinction.

Sortie en salles le 07 Décembre 2016.

Premier Contact (2016)

116 min|Drama, Mystery, Sci-Fi|11 Nov 2016
8.3Rating: 8.3 / 10 from 113,438 users
Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top