Une Pure Affaire

Ne vous fiez pas à son affiche orangée, plutôt kitch. En dessous se cache un vrai bon film qui traite des rapports familiaux sur fond de drogue.

Pour ceux qui seraient passés à côté de la bande-annonce :

 

En gros, David, avocat, a une vie des plus ordinaires. Son couple est quasiment mort, son patron lui refile les pires affaires, il a une micro voiture et ne roule pas sur l’or. Un soir où il promène son chien, il trouve un sac contenant de la drogue ainsi qu’un téléphone remplit de clients. Il convainc tant bien que mal sa femme de se lancer dans cette pure affaire qui va les rendre riches : vendre de la cocaïne.

La première partie du film est la moins intéressante à mon goût. C’est long à démarrer, c’est léger, c’est drôle, mais pas trop. Cependant, ce n’est pas ce qui vous fait prendre réellement conscience de la gravité de la situation.

La deuxième partie, là où les choses se gâtent, est plus palpitante. Finalement, le couple qui allait si bien, l’argent qui coulait à flots, tout se retourne et dégénère. Qui dit drogue perdue, dit propriétaire en colère. Je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler.

 

Psacale Arbillot et Alexandre Coffre (je me suis rendue compte que mon appareil n’avait plus de batterie, du coup, mon assistante Peanuts a utilisé son téléphone)

Le film est très bien réalisé, avec justesse et sérieux. Le jeu des acteurs ne tombe jamais dans la caricature ou dans le comique de bas étage. On se met à leur place : que ferions-nous si nous tombions sur un sac de drogue ? Et finalement, quand on voit ce qui leur arrive, aux conséquences, on se dit qu’il vaut mieux ne pas se lancer dans ce genre d’affaire.

La pétillante et charmante Pascale Arbillot (alias Christine)

Après la projection, le réalisateur, Alexandre Coffre a mentionné que c’est un film avant tout sur la famille, l’évolution des rapports et que la drogue n’est qu’un objet qui modifie les échanges familiaux. Effectivement, le film ne traite pas de la drogue, qu’on soit bien d’accord. François Damiens s’éloigne de ses rôles habituels et cela lui va comme un gant. Il n’en fait pas de trop. On apprécie!

Si vous ne l’avez pas encore compris, je vous le conseille vivement, vous ne vous ennuierez pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Bon, j’irai le voir alors 🙂 Mais vraiment, The Green Hornet, comment t’as fait pour pas aimer ? Il est super ce film !!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top