Very Bad Trip 2

Hier en fin d’après-midi, c’était Very Bad Trip 2 pour le faux moustachu et moi.

La bande-annonce m’avait conquise, toutefois, alors que tout le monde s’écriait au petit génie comique lors de la sortie du premier opus, pour ma part, je regardais sans grande conviction, plutôt déçue d’être apparemment passée à côté de l’hilarant. Donc bande-annonce prometteuse, mais pas du tout emballée par le premier. Vous comprendrez aisément mes doutes avant la séance.

Ô stupeur ! C’était drôle, c’était même super drôle ! Je me suis bien bidonnée.

Ne vous attendez pas à de la nouveauté, ni à de l’originalité, même principe actif que le premier film au niveau de la construction et du déroulement des événements. Tout pareil du début à la fin. Les ennuis débutent à Bangkok et qui dit Thaïlande, dit des emmerdes bien plus gros, si vous me permettez l’expression. Je ne peux décemment pas vous révéler les gags, ça serait vous gâcher le plaisir, et la bande-annonce, à part le coup du tatouage (mieux que la dent d’ailleurs), ne vous en dévoile pas plus. Croyez-moi, ça envoie du lourd derrière. Puissance dix. Et si je vous le dis, moi qui n’aime pas les films à l’humour potache, c’est que vous pouvez aller le voir sans problème pour vous rouler par terre.

Pour le reste, je n’ai rien à ajouter : on prend les mêmes et on recommence.


Difficile de voir en lui Chow. Pour les adeptes de Community, c’est résolument Señor Chang!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top