Cuisinez papillotes par Laurence Salomon

Miss Bobby_Cuisinez papillotesJ’ai reçu un livre de cuisine récemment, d’une toute nouvelle maison d’édition, La Chanterelle, tournée sur la cuisine et l’interactivité. Pour voir un peu ce que cela donnait, j’ai choisi Cuisinez papillotes de Laurence Salomon . Il y a longtemps, quand j’avais du temps pour cuisiner, j’aimais bien me faire du poisson en papillote avec des petits légumes, je me suis dit que ce livre m’apporterait certainement des connaissances sur l’art de papilloter (ça n’existe pas et alors ?!).

Je suis un peu mitigée sur ce livre qui transforme la papillote en quelque chose d’un peu trop pointu à mon goût. Déjà, Laurence Salomon n’utilise que du film carta fata. Bon. C’est vrai qu’on a tous ça chez soi. Et dès les premières recettes j’ai trouvé ça trop compliqué avec l’utilisation de légumes lacto-fermentés. Vous ne savez pas ce que c’est ? Moi non plus je ne savais pas ! J’en ai été restée au kimchi, ces légumes fermentés piquants, qui deviennent très à la mode et qui sont à l’origine une spécialité coréenne. Déjà un bouquin de cuisine où il faut que je cherche ce que sont certains ingrédients et accessoires, où, évidemment, je suis sûre de ne pas les trouver dans mon supermarché, ça démarre mal. Ensuite, trop de choses dans l’intitulé de la papillote : Saumon, algues kombu, patate douce, choucroute, quinoa noir, crème d’amande (trois ingrédients inconnus au bataillon). Laurence Salomon a voulu des recettes saines, soit. Mais elles se prédestinent essentiellement aux férus de bio, qui squattent les magasins type Naturalia et qui ont surtout un budget approprié. J’aimerai manger bio plus souvent (et pas que des avocats), des graines de machin-chose (très jolies dans les assiettes et qui n’ont pas goût) et du tofu (que j’arriverai un jour à caraméliser à la sauce soja sans qu’il ne tombe en morceaux), mais il faut avoir un porte-monnaie qui va avec.

J’ai donc cherché dans le livre une recette que je puisse tester et j’ai opté pour des nectarines, flocons d’avoine, abricots secs, graines de chia. Pour le coup, les graines de chia étant très à la mode, j’ai voulu les tester il y a plusieurs mois et j’en ai trouvé dans mon Naturalia.

Miss Bobby_Cuisinez papillotes

Résultat : plutôt bon. Je n’avais pas assez d’avoine, néanmoins les graines ont assez gonflé pour absorber le lait et obtenir un résultat consistant. Il est décrit dans la recette que le résultat ressemble à une sorte de gâteau… Si on veut, c’est juste épais. J’ai mis un peu moins de cannelle que prévu. J’ai aimé cette impression de manger sain et équilibré, que ça soit plutôt rapide à faire, je n’ai juste pas envie de perdre du temps à chercher les ingrédients à droite et à gauche.

Cuisinez Papillotes conviendra à ceux qui ont déjà des habitudes alimentaires saines et qui savent où dénicher des légumes lacto-fermentés, voire même qui auront la patience de les faire eux-mêmes.

Quant à cette nouvelle maison d’éditions qui se veut interactive, qu’elle m’apporte de l’interactivité ! Il n’y a que deux codes à flasher dans le livre, le premier m’a annoncé que la vidéo serait bientôt en ligne et le second me renvoyait vers un formulaire d’inscription qui me préviendrait des futures vidéos. J’aurais voulu de l’instantané. Pourquoi pas plus de codes dans le livre (et non au début et à la fin) où Laurence Salomon m’aurait dispensé des conseils ou des explications, on aurait gagné en convivialité plutôt que d’avoir ces explications écrites dans le livre, comme tout le monde. J’aurais aimé qu’elle me dise de vive voix où je peux trouver tous ces ingrédients, qu’est-ce qu’ils apportent de plus.

La Chanterelle étant toute jeune, elle ne peux que s’améliorer. J’attends de voir la suite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top