La mode du gâteau « bordélique » ou l’art de la dégoulinade

Je suis une consommatrice de Pinterest et d’Instagram, c’est d’ailleurs sur ce dernier que je déniche de bonnes idées ou que je découvre de nouvelles adresses. Il n’y a pas très longtemps, je me suis mis à suivre deux comptes australiens de pâtissiers spécialisés dans des gâteaux pour le moins particuliers. J’ai cette impression que cette présentation va bientôt s’étendre. Si je vous en parle c’est qu’autant les créations de Katherine Sabbath sont intéressantes, colorées, il y a une recherche esthétique, on devine sa patte. À contrario, dans le même style, il y a Andrew Bowden qui lui fait dans le bordélique pur et simple, pareil définissant son coup de rouleau à pâtisserie, mais je ne trouve pas ça beau. Je pense que lui s’éclate plus sur le jeu des textures qu’elle. En ce qui concerne l’art de la dégoulinade (vous la sentez la réflexion profonde), celles de Katherine créent un contraste avec la couverture du gâteau, en revanche, celle d’Andybowdy (pour reprendre son pseudo Instagram) sont réalisées sur un gâteau non couvert, avec couches apparentes, accentuant le côté pas fini (déjà que ses gâteaux ressemblent à des superpositions de matières déconstruites). Dommage, car il y a de l’idée et il a aussi une signature, mais au final, ça ne rend pas. Toutefois, son concept de glace en cornet à l’horizontal présentée sur assiette, agrémentée de choses diverses et variées, ça c’est pas mal (quand ce n’est pas un gros fouillis).

Je me demande si le goût ne se perd pas (même si je dois bien l’avouer, la meringue crémeuse qui couvre les gâteaux de Bowden est très tentante). Je suis curieuse tout de même.

Dites-moi ce que vous en pensez (les photos viennent de leur compte respectif) :

Katherine Sabbath (@katherine_sabbath)

Andrew Bowden (@andybowdy)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top