Le meilleur italien de Paris : IDA par Denny Imbroisi

On pourrait croire à un titre de livre et son auteur, et pourtant, c’est le nom d’un restaurant. Cela fait particulièrement longtemps que je n’ai pas parlé restauration ici, mais une expérience pareille, ça se partage, quoi que… je serais bien tentée de la garder pour moi. C’est en sortant de notre séance de La Chute de Londres que Monsieur et moi avons trouvé ce restaurant. J’avais d’abord trouvé Croccante sur mon ami Foursquare, mais étant complet, j’en ai trouvé un autre juste en face où il y avait un avis qui disait : « meilleur italien de Paris ». Ah oui, quand même ! On se décide à regarder la carte : menu dégustation, 45€. C’est tout. Nous nous sommes aventurés à l’intérieur pour avoir quelques précisions, en gros, c’est un menu surprise. J’adore les surprises (les bonnes, les mauvaises, beaucoup moins) encore plus lorsqu’il s’agit de goûter ! Banco pour IDA alors !

Le principe est très simple : il suffit de préciser vos allergies ou ce que vous n’aimez pas. Dans sa globalité, le menu est le même pour tout le monde, mais il peut y avoir des variantes, voire même demander quelque chose de précis, en l’occurrence, nos voisins de table avaient demandé des pâtes à la carbonara (les meilleures de Paris selon Le Figaro), nous n’aurions pas été contre de goûter, même à la fin.

Restaurant_Ida

Crédit photo : Ida

Le restaurant est très agréable, dans les tons rouge et bleu nuit, pas très grand, peu bruyant au service impeccable entre la serveuse et la sommelière (aussi serveuse). Cette dernière m’a fait découvrir un vin blanc pétillant de Sicile absolument divin, parfumé et fleuri à souhait, légèrement sucré (Ca’ D’Gal Lumine 2014 Moscato d’Asti). Quelques amuses-bouches pour ouvrir l’appétit et qui vous laisse présager le meilleur pour la suite. J’ai voulu tenter l’entrée au poisson, histoire de changer un peu, ne me souvenant pas vraiment quels poissons je n’aime pas (pourtant, il y en a), résultat, une très belle assiette avec de la sardine. Ce n’était pas mauvais, au contraire, mais la sardine…

Ida-entrée-sardine

En plus, l’entrée de Monsieur était bien plus appétissante, donc on me l’a remplacée, par la même. Une super mozzarella avec des tomates séchées, un peu d’huile d’olive. Un fromage qui fond dans la bouche, ultra crémeux. Une merveille de simplicité.

La seconde entrée était des légumes oubliés, de la tempura de légumes, arrosés devant vous de bouillon de parmesan ou l’art de sublimer quelques légumes.

Ida-entrée-tempura légumes

Pour le plat, finie la rigolade : pâtes au pesto, croquant de parmesan, sésame noir et roquette. Selon comme on prend ses bouchées, les saveurs sont différentes, parfois acidulées, parfois douces. Le chef Denny Imbroisi (qui a notamment fait Top Chef) a le talent de transformer un plat de pâtes en une œuvre gustative qui avoisine le divin. Elle avoisine, car même si je ne suis pas friande du pesto, je n’aurais pas été contre un goût plus prononcé. C’est vraiment pour chipoter.

Ida-Pâtes-pesto-roquette

J’attendais le dessert avec impatience, le souhaitant gourmand, comme la cuisine italienne sait si bien en proposer et pourtant, le chef a choisi un baba au rhum, à la crème au citron et sa quenelle de glace au yaourt. Bon, mais pas de quoi être marquant, même si le citron était prononcé. En revanche, dessert surprise avec une tasse de cappucIda et dans cette tasse Lavazza (il est sponsorisé par la marque de café) se cachait un espuma de marcarpone – café, une glace café, une crème au gianduja, des éclats de noisettes et des miettes de Spéculos. Comment vous expliquer la sensation que j’ai eue, cuillère après cuillère… Ça ne s’explique pas, ça se vit, ça se ressent, c’est beau (larmichette).

Ida-dessert-baba rhum

Ida-cappuccIda

Nous en sommes ressortis avec les papilles en plein éveil, en ayant bien mangé, ni trop, ni trop peu. Ida est un vrai coup de cœur, des surprises à chaque bouchée. Foncez rue Vaugirard et SURTOUT, réservez à l’avance ! La première fois, nous avons eu un coup de la chance avec un désistement, mais ce n’est pas tout le temps le cas.

Ci-dessous les photos de notre deuxième passage, tout aussi explosif avec les fameuses pâtes à la carbonara, absolument divines. Denny Imbroisi sait se renouveler. Gros bonus avec la burrata crémeuse aux fruits en seconde entrée, une merveille d’étonnement. Toujours aussi bien accueillis, on nous a même reconnus (ça a son importance pour moi) et service toujours impeccable.

Ida

117 rue Vaugirard

75015 Paris

01.56.58.00.02

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top