Salon de la pâtisserie : première édition

3, 2, 1 pâtissez !

Salon patisserie 2018Aujourd’hui a eu lieu l’inauguration de la première édition du salon de la pâtisserie (il était temps), ouvert au public jusqu’au 17 Juin.

Une inauguration simple, accessible qu’aux journalistes dont le grand absent était son président : Pierre Hermé. Très bizarre d’avoir un président et qu’il ne soit pas là. Voire même un peu gênant. Mais bon. Que vaut ce premier Salon de la pâtisserie ?

Il est relativement petit, je m’attendais à beaucoup plus d’exposants. C’est avant tout un salon pour les particuliers et de vente : en effet, tout est orchestré pour que vous puissiez consommer – en achetant – des pâtisseries (Dalloyau, Haagen Dazs, Le cookie of Marseille, Mic Mac Macaron, Fauchon…) et de l’autre côté, pour que vous puissiez participer à des cours payants. Rares sont les dégustations. Très peu de fournisseurs sont présents : un stand de matériel de machines professionnelles, du chocolat, différentes écoles prestigieuses, Magimix, des glaces et beaucoup de pâtisseries. Mettez-vous bien en tête que vous y allez pour consommer et pâtisser. Il y a tout de même un ovni parmi ces stands, celui de Nevo qui propose une crème pour les mains de la Mer Morte (j’ai voulu avoir des informations, on peut dire que j’ai été reçue par l’une des personnes présentes sur le stand, qui, au bout d’une heure d’ouverture, m’a littéralement envoyée bouler, car elle en avait marre d’expliquer ce qu’était le produit. Sympa).

Pour les bonnes idées, j’ai noté Cur’Caraïbes pour son sirop au curcuma et Robert pour son chocolat de Madagascar entièrement cultivé et conditionné sur place, leur chocolat 100% de cacao est vraiment très bon et peu amer. Sinon, Sadaharu Aoki fait un chouette chocolat au sésame. La pâtisserie Les Belles Envies est également présente, spécialisée dans les réalisations à indice glycémique bas (attention, leurs pâtisseries se vendent comme des petits pains).

Pour ceux qui ne font pas trop attention à leur ligne, le salon est idéal pour découvrir de nouvelles enseignes, je pense notamment à la Maison Aleph qui fait des petits gâteaux orientaux originaux (sauf que c’est 2,50€ le micro gâteau), Une glace à Paris avait l’air de faire de bonnes glaces (j’en ai vu une au sarrasin qui me faisait de l’œil). On y va pour se régaler, pour apprendre des recettes ou des techniques avec des chefs et trouver quelques produits sympathiques. Une petite demi journée suffit amplement à faire le tour. Le salon n’est pas idéal pour les professionnels.

Il sera présent tous les ans, on espère qu’il y aura quelques améliorations, notamment plus de fournisseurs (pros ou particuliers), plus de produits inédits, un président présent le premier jour (et son stand aussi). Heureusement, la toute gentille et souriante Mercotte était là (et plutôt discrète).

Mercotte

Salon de la pâtisserie du 15 au 17 Juin 2018 – Porte de Versailles – Hall 2.2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top