[Test Blu-Ray] Escale à Hollywood

Miss Bobby_Escale à HollywoodAAAAhhh le sourire ravageur de Gene Kelly, je n’ose imaginer le nombre de têtes qu’il a dû faire tourner juste en souriant. Alors en dansant et en chantant, les femmes devaient s’évanouir.

Pour son 70ème anniversaire, Escale à Hollywood ressort en Blu-Ray et c’est avec un réel plaisir que j’ai découvert ce film musical où deux jeunes et beaux marins (Gene Kelly et Frank Sinatra) vont chacun trouver l’amour lors d’une permission à Los Angeles.

C’est à renfort de grands élans chantés et dansés que ces messieurs vont charmer. L’un est un beau-parleur, l’autre est timide grand romantique qui va tomber sous le charme de tante Susie (Kathryn Grayson), chanteuse à la voix cristalline, désireuse de percer dans le milieu.

On sait à quoi s’attendre avec ce genre de film : de l’amour, des chansons et des séquences de danse assez mémorables. Escale à Hollywood vous coupera le temps de 2h du cinéma contemporain, vous replongeant dans la lumière surannée et diffuse, exposant les acteurs comme des figures de porcelaine. Un scénario où les rôles s’inversent et où les déclarations d’amour sont grandiloquentes. Vous vous en doutez, les performances scéniques de Gene Kelly sont toujours aussi impressionnantes, Frank Sinatra apporte un brin de poésie et de romantisme. À noter cette séquence fabuleuse mélangeant prises de vue réelles et dessins-animés (George Sidney, Hanna et Barbera expliquent d’ailleurs la conception de cette scène complexe dans les suppléments).

Escale à Hollywood est un film que l’on prend plaisir à découvrir ou à redécouvrir, nous rappelant que les films musicaux de ce genre ne se font plus.

Bonus :

– Hanna et Barbera parlent de la création de The Worry Song (tiré du documentaire MGM : When the Lion Roars) (2 minutes) : le réalisateur explique pourquoi le choix s’est porté sur la souris Jerry et non Mickey Mouse pour cette séquence incroyable mélangeant dessins-animés et prises réelles. Et comment elle a été tournée.

– Football Thrills of 1944 (court-métrage MGM de 1945)  (8 minutes) : court-métrage en noir et blanc sur des rencontres de football américain.

– La dinde de la farce (court-métrage MGM de 1945) (7 minutes) : un bon vieux Tex Avery, du temps où les dessins-animés étaient de qualité.

– Bande-annonce

Sortie en vidéo depuis le 06 mai.

Une séquence du film que j’aime beaucoup (à 18 pianos)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top