[Test Blu-Ray] Fletch

Blu-Ray Fletch Chavy ChaseSi vous ne connaissez pas Chevy Chase, c’est normal. Ce comédien à l’humour corrosif et qui a fait ses classes comme beaucoup au Saturday Night Live n’a jamais réussi à faire exploser sa carrière, surtout en Europe. Toutefois, si vous êtes comme moi, vous l’avez peut-être découvert dans la série Community… Mais si, le vieux bougon dans le groupe, c’était lui ! Bon bah dans Fletch, c’est le jeune bougon !

Wildside ressort en DVD et Blu-Ray une série de quatre films (à venir ici)  des années 80 dont Fletch fait partie. Une occasion en or pour replonger dans cette période cinématographique si particulière et une aubaine pour moi pour découvrir des films qui me sont totalement inconnus.

Fletch (adapté des romans de Gregory McDonald – ça se sent que j’ai regardé les bonus ?!) est un journaliste reporter qui n’hésite pas à revêtir 1000 visages et costumes pour mener à bien ses enquêtes. Ses particularités : son cynisme et sa désinvolture qui font de lui un personnage très drôle et cash. Tout ce que j’aime ! Un rôle qui sied parfaitement à Chevy Chase, tête à claques dans Community.

Le film roule à fond sur la vague 80’s : courses poursuites à faire pâlir Vin Diesel, musique synthétisée, du machisme, des décapotables et l’océan (un peu réducteur de s’arrêter que là-dessus, mais je raccourcis). Mais Fletch ne s’arrête pas qu’à de simples codes du genre, il expose au travers du prisme comique les malversations dans lesquelles la police pouvait tremper dans une carte postale de Los Angeles pour le moins éraflée. La plage y est terne, sale, gangrénée par la drogue. Ça donne envie d’aller bronzer, n’est-ce pas ? Et dans cette Amérique idyllique, Fletch mène de front une enquête, exposant au passage les clichés qui font l’Amérique : l’argent, le succès et le beauf. La palette de transformations que s’offre Chase apporte son lot de références et d’humour qui font à chaque fois mouche, d’autant que la plupart des scènes comiques retenues sont le pur fruit de l’improvisation de l’acteur. Pour notre plus grand bonheur.

J’avais quelques doutes avec ce titre après avoir jeté un coup d’œil à la bande-annonce, j’avais peur qu’il verse dans le potache. Je suis bien contente de m’être trompée. Je vous invite à vous le procurer, Fletch est une excellente (re)découverte flirtant avec le trash et qui plus est bien ficelée.

Bonus :

  • Les 1000 visages de Fletch, le film vu par Samuel Blumenfeld – critique cinéma (20 minutes) : analyse du film de sa genèse, en passant par le choix de Chavy Chase, l’adaptation du livre au ciné dans le contexte des années 80. J’ai repris quelques explications dans ma critique
  • Bande-annonce

Sortie en vidéo le 02 septembre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top