[Test Blu-Ray] La Secrétaire

Miss Bobby_Blu-Ray La SécrétaireLa Secrétaire a choisi une excellente date pour ressortir en Blu-Ray : le 11 février. Pourquoi ? Eh bien parce que ce même jour, au cinéma, va sortir le tant attendu Cinquante Nuances de Grey, dont le thème est similaire à La Secrétaire. Mais là où la beauté du geste va plus loin (hormis le fait que E.L. James, l’auteur des Nuances ait « honteusement » pompé sur le film), c’est que vous pourrez choisir entre deux Monsieur Grey : un incarné par Jamie Dornan et l’autre par James Spader. Comme je n’ai pas encore vu Fifty Shades of Grey (pour les plus anglophones d’entres-nous), mais seulement lu, je peux d’ores et déjà vous orienter vers La Secrétaire. En même temps, ça tombe bien, c’est le but de cet article. Je précise que je risque de faire une comparaison du film de Steven Shainberg avec le livre de E.L. James (forcément).

La Secrétaire est sorti en 2003 (comme quoi, 50 Nuances n’a absolument pas révolutionné le genre en 2012) et raconte l’histoire originale d’une jeune demoiselle, brillamment interprétée par Maggie Gyllenhaal, ayant des tendances à se mutiler lorsqu’elle est triste et contrariée, surmontées d’une couche dépressive, et qui va devenir la secrétaire particulière de Monsieur Grey (James Spader). Une relation érotique suggestive va se créer entre-eux, et chacun y trouvera son compte pour combler ses manies : l’une avec son besoin de ressentir la souffrance, et l’autre avec son extrême maniaquerie. Là où La Secrétaire va plus loin, où le film n’est pas simplement qu’une histoire de sexe et d’érotisme, c’est comment transformer de gros problèmes comportementaux, basés sur la mutilation, en quelque chose de moins « malsain », porté sur le plaisir. En fait, l’art de la fessée en guise de médicament. Fallait y penser !

Le film n’est jamais graveleux, ni vulgaire, il effleure le sado-masochisme avec délicatesse, tout en suggestion, prouvant aux spectateurs que les relations intimes peuvent aller bien au-delà d’une relation physique (la différence est fine, mais elle existe). Maggie Gyllenhaal joue la naïveté, la jeune fille prude, blessée et éteinte, qui va découvrir des choses qu’elle ne soupçonnait pas, elle va se transformer de fille en femme. James Spader, l’avocat et patron, refoule autant que possible sa position dominante, ses pulsions, son désir, et en même temps laisse paraître une personnalité sensible, précise, à fleur de peau (aussi fragile qu’une orchidée).

Si vous êtes en émoi à l’approche de la sortie de Cinquante Nuances de Grey, lisez bien ce conseil : allez le voir et faites-moi plaisir en regardant La Secrétaire ensuite. Vous verrez, on en reparlera !

Bonus :

– Commentaire audio

– Interview de James Spader

– Interview de Maggie Gyllenhaal (les interviews auraient gagné en qualité si les questions avait été plus intéressantes)

– Autour du film

– Le film annonce

– Bandes-annonces

– Internet

Sortie en Blu-Ray le 11 février.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top