[Test DVD] Mommy

Miss Bobby_DVD_MommyPeut-on vraiment se remettre  d’un film comme Mommy ? Avec sa prochaine sortie en vidéo, je me pose toujours la question et la réponse est pourtant évidente : non.

Ce que je suis sur le point de vous dire démontre que Mommy est bien plus qu’un film, c’est une expérience douloureuse (dans le bon sens du terme, s’il y a vraiment un sens positif à la douleur), marquante au fer rouge, qui peut laisser une cicatrice. Je me considère actuellement comme fraichement cicatrisée, j’aurais pu revoir le film, mais cela aurait fait trop mal. Je n’ai pas eu le courage de me ré-infliger ça. Ne vous y méprenez pas, douleur il y a eu, mais pour un film incroyable, un chef d’œuvre comme rarement j’en ai croisé.

Xavier Dolan, jeune génie, a réussi à sortir du profond de son être un bijou. J’en reste encore médusée et fascinée. Être capable de faire ressentir autant de choses aux spectateurs…

À ceux qui demanderont quelle est l’histoire, j’ai envie de leur répondre : c’est l’histoire d’une mère et de son fils adolescent en difficultés. C’est amplement suffisant. Vous et moi savons que la relation peut être compliquée, cette complexité est retranscrite avec beaucoup de justesse, de sensibilité, d’humilité et d’honnêteté, qu’on en vient à avoir de l’empathie, voire à s’intégrer entièrement à la situation.

Tout est réfléchi, utile : des effets visuels, en passant par la bande originale, les dimensions de l’écran très réduites qui peuvent perturber et qui perturbent. Et le choix des acteurs… Le choix des acteurs… Une claque venue du Canada, inconnus en Métropole, déjà croisés dans la filmographie de Dolan, retenez bien ces trois noms, car ils vous mettront sur le carreau : Antoine-Olivier Pilon, Anne Dorval et Suzanne Clément. Ces acteurs ont su dépasser certaines limites dans l’incarnation de personnages. Ils sont tout bonnement incroyables et criant de vérité, tout comme le film.

Drôle, touchant, violent, triste, passionné, troublant, Mommy vous plongera à cœur perdu dans cette relation difficile. Pour reprendre ce que Xavier Dolan a très justement dit dans On n’est pas couché : « je mets le spectateur au même niveau que les personnages ». C’est exactement ça, il arrive à vous immerger et à vous ballotter d’un personnage à un autre, avec ses espoirs et ses désillusions, malmenant votre cœur comme il malmène la Mommy et son fils.

Tant de choses à dire et si peu de mots qui sortent pour une expérience qui m’a fait mal, pour un film qui donne envie de s’asseoir sur un banc pour vous laisser digérer ce qui vient de vous arriver, vous laissant perdu.

Mommy est une aventure cinématographique qu’il est rare de vivre. Ne la manquez pas !

Bonus :

– Entretien audio avec Xavier Dolan (48 minutes) : Xavier Dolan parle de sa filmographie, de sa manière de construire chaque film différemment.

– Entretien avec Xavier Dolan, Anne Dorval et Suzanne Clément (19 minutes) : l’expérience cannoise, les émotions ressenties et l’accueil du public. Comment l’ont-ils vécu ?

– Discours de Xavier Dolan à Cannes (6 minutes)

– Revue de presse

– Crédits

Sortie en vidéo le 18 mars.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top