CEFF 2015 – La Femme au tableau

Miss Bobby_La femme au tableauLa Femme au tableau est tiré d’une histoire vraie de Maria Altmann qui s’est battue contre le musée Le Belvédère en Autriche pour récupérer le portrait de sa tante Adele Boch-Bauer, peint par Klimt, volé par les nazis et exposé illégalement dans le musée.

C’est Helen Mirren qui incarne madame Altmann, accent en bouche et dame distinguée dans ses manières et sa prestance. Ryan Reynolds est à ses côtés pour représenter les traits de Randol Schoenberg (petit fils du compositeur autrichien Arnold Schoenberg), tout propret sur lui, affublé de son costume démodé. La Femme au tableau aurait pu être qu’un banal film sur l’héritage, mais  il a eu l’intelligence de s’intéresser à l’Holocauste, à la persécution des nazis, au vol d’œuvres d’art instauré par Hitler. Le film en devient donc émouvant, Maria Altmann, plongée dans ses souvenirs familiaux, dans l’enfer de la guerre, ne se bat pas que pour un « simple » tableau de Klimt, mais pour une Histoire, celle de sa famille, de son pays dans un contexte particulièrement difficile, pour une morale, des valeurs, pour que justice soit faite envers sa famille, donnant un exemple aux autres victimes. Il y a des lois pour la restitution d’œuvres aux familles, il faut le savoir.

La Femme au tableau souffre de quelques anachronismes dans la reconstitution, un souci de calculs sur les années a été repéré, et on ressent parfois un ralentissement du rythme. Néanmoins, le film est beaucoup plus intéressant que ne laisse présager la bande-annonce, il est d’autant plus touchant qu’il est tiré d’une histoire vraie. On ne peut qu’imaginer la difficulté de ces familles à récupérer leurs œuvres, qui sont obligées de se replonger dans la guerre afin de restituer des faits ainsi qu’une chronologie.

Sortie en salles le 15 juillet.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top