Call of Duty WWII : test de la bêta

Call of duty WWII

Notre joueur attitré, Andrew, a passé son week-end sur la bêta de Call of Duty WWII. Apparemment, il a hâte que le jeu sorte !

Ah. Call Of Duty. La dernière fois que j’ai joué à un jeu de la série, ce fut en 2009 lorsque je me suis laissé tenter par Modern Warfare 2, après avoir été témoin de la réussite écrasante du premier opus. Après tout, j’ai grandi – comme beaucoup – avec ces FPS ayant pour thème la Seconde Guerre Mondiale, les Brothers In Arms, Medal Of Honor et… Call Of Duty.

J’ai toujours plus été attiré par les campagnes solo plus que les multijoueurs (même si, en groupe d’amis sur les mêmes cartes et ayant les mêmes objectifs c’est très divertissant) et il faut avouer que les Modern Warfare avaient des campagnes solos assez courtes, mais très bien ficelées. Alors, me direz-vous, pourquoi est-ce que je teste la bêta d’un jeu multijoueurs ? Eh bien, ma réponse est assez simple, pour voir si ça en vaut la peine et puis peut-être que cela me donnera envie de jouer à la campagne solo – bien qu’il est évident que la bêta est faite pour donner envie au grand nombre de se lancer dans le multi, argument de vente s’il en est dans ce monde moderne et ultra connecté.

Tout d’abord, les menus sont assez mal organisés. Mais, une fois qu’on s’y repère un peu, on retrouve tout ce que l’on attend : des classes différentes (aéroportés, infanterie, etc…) avec des options d’armes principales et secondaires ainsi que leurs améliorations (je ne suis pas sûr que des aides à la visée laser existait dans les années 40, mais passons) débloquable par des points acquis lors des différentes parties. Trois cartes sont disponibles : Gibraltar, la Pointe du Hoc et la bataille des Ardennes. Elles sont assez ouvertes : la première se situe autour de canons et de bunkers, la deuxième au bord de la célèbre falaise avec des maisons, des routes de campagne ainsi que des tranchées et des blockhaus. La dernière se situe en rase campagne forestière dans un village bombardé enneigé. À elles seules, ces trois cartes offrent une bonne vue d’ensemble de ce que donnera le multi complet. Les différents modes de jeu aussi : du deathmatch (*combat à mort) simple, mais efficace, au classique Capture de Points, ils sont construits d’une façon à être divertissants et un minimum tactiques pour ceux qui s’y laissent prendre. Les armes sont classiques, toutefois toutes les stars y sont : M1 Garand, MP40, Grease Gun, Colt M1911, grenades et C4, etc. On peut appeler des renforts aériens pour mitrailler les troupes ennemis au sol, faire tomber un barrage impressionnant d’obus ou bien des scouts aériens qui révèleront votre position à l’ennemi. Du Call Of Duty, quoi !

Au niveau visuel et sonore, ça claque. Et ça claque grave ! Le jeu est très intense, très rapide et terriblement efficace. Il réussit à nous rappeler avec nostalgie nos premières heures sur Call Of Duty 2 ou Medal Of Honor Assaut Allié tout en nous offrant le niveau de gameplay que nous attendons et que nous connaissons de la série.

Dans tous les cas, j’ai hâte de remettre les mains à la pâte, mais pas tant pour le multi – en ce qui me concerne, c’est amusant 10 minutes – que pour l’Histoire. J’ai hâte de me plonger à nouveau dans cette période de l’Histoire qui me fascine tant et je prie pour que l’histoire soit au niveau de l’Histoire, car une chose est sûre, tout le reste y est bel et bien.

Sortie le 03 Novembre 2017.

Andrew

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top