Chouette, une ride!

Allez ! Aujourd’hui, ça sera lecture !

Un bouquin frais, sympa, qui se lit vite et qui n’est pas spécialement réservé qu’aux femmes.

Chouette, une ride ! d’Agnès Abécassis aux éditions Calmann-Lévy est sorti en 2009. C’est La Meilleure qui me l’a conseillé. J’avais lu le résumé, ça ne m’avait pas emballée. Il prenait la poussière en attendant que je termine (à la vitesse d’un escargot à grande vitesse) Le Diable s’habille en Prada (deux mois pour le lire ! Manque de temps et vraiment pas accroc à la mode). Je voulais le comparer au film.

Revenons à notre mouton. Je vais essayer de vous raconter un peu l’histoire sans trop en dévoiler.

Anoushka Davidson a 36 ans. Elle est mariée, a deux demoiselles pleines d’entrain et est une auteure de livres d’horreur à succès. Elle est encore jeune, sauf quand un jeune de 20 ans ose la comparer à sa propre mère tout en l’appelant madame (je connais ça aussi, pourtant j’en ai 10 de moins et ceux qui osent m’appeler comme ça sont à peine plus jeunes que moi). Enfin vient la découverte de la première ride ! Aïe ! On suit Anoushka Davidson dans son quotidien entre ses enfants, son mari, les personnages de son nouveau livre, sa chienne et tout le reste : ses doutes par rapport à son âge.

C’est terriblement bien écrit, sans prise de tête, ça se lit comme on engouffre un pain au chocolat, et en plus, c’est drôle ! Ce livre déride au petit matin entre deux personnes qui font la gueule dans le RER ou le métro. Il y a une gourde qui riait toute seule, c’était moi. Limite je faisais tâche parmi tant de dépressifs.

Pour finir, cet ouvrage est aussi destiné aux hommes, car c’est une réflexion sur la vieillesse, la maturité, l’image que l’on donne, l’âge, etc. Si vous êtes complexés par votre proche quarantaine, ce livre est fait pour vous, en plus, je vous garantis que vous passerez un bon moment !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top