Speak in Tongues

 

Je me suis rendu compte d’un truc. Bientôt, je vais voir mon groupe préféré en concert, je vous ai publié quelques vidéos mais je ne vous ai même pas parlé de leur dernier album. Non, mais quelle honte franchement ! Je vous jure !

Pour ceux qui ont raté quelques wagons, je veux parler bien sûr de Battle for the Sun de Placebo, qui est sorti en juin (oui, je suis un peu en retard et alors ?) et que j’écoute depuis 4 mois.

Je vais essayer d’être objective, comme à mon habitude, même si je fais état de mon groupe favori. Il faut savoir que Placebo, durant ces trois ans d’absence, a failli disparaitre de nos lecteurs mp3. Dur. Pourquoi ? Eh bien drogues, alcool et très mauvaise entente avec Steve Hewitt, l’ancien batteur. Heureusement, Brian (Molko) et Stef (an Olsdal) ont fini par réagir ! Ouf ! Drogue et alcool bannis, et Steve aussi ! Il y a un an, ils se mettaient donc en quête d’un nouveau batteur et ils l’ont trouvé en la personne de Steve (encore un) Forrest : jeune blondinet de 23 ans, californien, sortant d’un groupe de rock peu connu américain. C’est ce qu’il s’appelle changer du tout au tout ! Ce petit batteur à la particularité d’avoir le torse et les bras entièrement tatoués, il semble très généreux avec son nouveau public et apprécie sa nouvelle notoriété comme si chaque seconde comptait. En tout cas, à en juger sur les vidéos, la tête blonde se donne à fond et ça fait plaisir.

C’est alors que Placebo renait de ses cendres et merci ! Non vraiment, j’insiste ! Mon Dieu, mais quel album ! Beaucoup plus jovial (mais pas trop, faut pas déconner non plus, c’est Placebo) que le très sombre Meds, d’excellentes mélodies, de très belles paroles, pour un résultat à vous donner la peau de poulet ! Plusieurs de leurs chansons regroupent cette gaieté et cette mélancolie, du coup, vous ne savez pas trop sur quel pied danser : vous avez envie de sourire et de danser et puis, d’un coup, elles vous font monter la larme à l’œil. Non, mais OH ! C’est quoi ce bordel ? Oui je suis mal polie, mais ce n’est pas sympa de jouer avec nos émotions messieurs ! Cet album est certainement l’un des meilleurs pour ne pas dire LE meilleur. Il n’y a que deux chansons que je n’aime pas : Kitty Litter et Happy you’re Gone, c’est un vrai miracle pour moi seulement deux !

Il faut impérativement vous le procurer (par des moyens légaux… oui je suis rabat-joie) !

Pour finir, je n’aurais qu’une chose à dire : vivement le 24 octobre (en espérant que j’arrive à faire passer mon appareil photo, car apparemment, c’est interdit au Zénith) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Bon ! Je vois que Placebo ne déclenche pas foule de commentaires … 🙁

    C’est bien dommage car comme tu le soulignes c’est un très bon album et ça fait plaisir!
    Des mélodies qui résonnent dans la tête, certaines phrases qui restent (”mi corazon… mi cenicero”; “I’ve been wasting all my time With the devil in the details And I’ve got no energy to fight”; a heart that hurts is a heart that works”; “we can build a new tomorrow today”… and so on so on… de mon côté). Pour moi ma chanson « coup de coeur » étant Bright Lights; même si Devil in details est très belle… Et il y a même une petite chanson au « prénom » très évocateur pour moi et qui pourrait correspondre à certains niveaux… mais c’est loin d’être ma préférée..

    On se râtera de peu au concert car moi j’y vais le 27 😀 mais on partagera nos appréciations et “émotions” assurément… Surtout que presque tout est complet. On verra si le public français est à la hauteur… et le groupe aussi d’ailleurs…

  2. salut
    oui excellent album !!!
    j’adorrrrrrre !!!!!!
    et moi je vais le voir a lille le 30 oct et a rouen le 31 !!
    2 jours de placebo !!! wahooooo !!!
    un pur bonheur !!!!
    pour l’apareil photo, tu le planque dans le slip, çà se voit pas !! lol
    a bientot

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top