Le mâchouilleur du métro [divider]

Parce qu’on l’a tous croisé…

Pour une fois que c’est pas une nana, même si j’en ai croisées quelques-unes, mais là, on tape dans le champion du machage de chewing-gum, olympique avec un niveau pareil. Et plusieurs fois médaillé d’or.

À peine assise, j’ai senti que j’avais commis une erreur fatale, quand j’ai entendu ce bruit parvenir à mes oreilles en plus de voir le bout de gomme sortir de la bouche de l’énergumène. Parce qu’il y a ceux qui mâchent bruyamment, mais le chewing-gum reste dans la bouche, mais lui, il s’amuse à le faire sortir ! L’esthétisme couplé au son délicat. Dire que j’ai envie de lui caler une gifle sur sa barbe de pseudo puceau est un doux euphémisme. J’aurais rêvé qu’il l’avale son chewing-gum !

Bonus grande classe : le jean troué et la tâche sur le t-shirt (en plus de la coupe pourrie et d’une tronche patibulaire).

Un p’tit merdeux quoi !

À éradiquer au lance-flammes !

8 avril 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*