Godzilla : critique + conférence de presse

Miss Bobby_Gareth_EdwardsJe reçois à dîner A., envoyé comme reportrice pour affronter la bête Godzilla et voilà ce qu’elle en a pensé :

Un film grand spectacle à destination d’un public large, Godzilla le reboot est techniquement remarquable, Gareth Edwards a su revigorer l’image de notre Roi des Monstres préféré, il en a donné une vision particulièrement convaincante : gigantesque, massive, écailleux, terrifiant… et revanchard !

Si du point de vue de la réalisation il n’y a rien ou peu à redire, niveau scénario ou du choix du casting , je reste un peu sur de la déception après coup. Gareth dit avoir voulu plonger le spectateur dans le désarroi réaliste d’une telle situation, montrer des héros aux réactions humaines, sûrement, en tout cas c’était beaucoup trop subtil : Aaron Taylor Johnson a travaillé sa musculature, mais il n’a aucun charisme, on le sent névrosé, Elizabeth Olsen a encore le mauvais rôle de la femme pleurnicheuse, hagard et presque « mère indigne laissant son enfant à une collègue, le devoir avant tout », Ken Watanabe pourtant habitué à plus de charisme de sa part m’a paru invisible, enfin beaucoup de bruit pour rien pour la prestation parfaite de notre Juliette Binoche nationale, présente presque trois minutes dans le film. Mention spéciale pour sa performance où elle ne pouvait échouer, j’ai cru à un clin d’œil au Patient Anglais.

Enfin, le film est irrégulièrement rythmé, il devient redondant vers la fin, on sent que Gareth Edwards a eu du mal à lier ses personnages à celle de Godzilla, l’intrigue est longue à venir. Il est obligé d’utiliser pas mal d’artifices et de montrer plus la psychologie des personnages pour enfin arriver à l’inévitable : quand Godzilla va-t-il sortir de son terrier maritime abyssal ?

Petite parenthèse : on sait Gareth fortement admiratif du travail de Steven Spielberg, pour les plus attentifs, on remarquera dans ce film de nombreux clins d’œil à ses films. Au début, cela fait sourire, après on s’en lasse, est-ce réellement un hommage à ce grand Monsieur du cinéma ou bien est-ce un coup de marketing pour être sûr d’un bon retour sur le film ?

On peut se demander s’il y aura une suite à ce film : si des indices ont été semés, est-ce pour prévoir un second volet ou bien comme le dit Gareth Edwards lors de la conférence de presse : « une façon de s’amuser entre collègues ». En tout cas, sa franchise et son humour nous indiquent très clairement que s’il y a bénéfice, il y aura sûrement un second volet.

À la question : Recommanderai-je ce film ? Oui, pour son coté épique et avoir la joie de retrouver un beau visuel graphique et sonore du monstre marin, à mi chemin entre le Godzilla de la TOHO et du dernier en date, il se défend bien, cependant ce n’est certainement pas le film du siècle.

A.

Sortie en salles le 14 mai

Crédit photos A.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. J’y vais jeudi avec mon copain, ce n’est pas mon genre de film mais je sais que je peux avoir une bonne surprise ! ^^

    Romy

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top