Je me suis trituré les méninges sur comment vous parler du concert de Placebo hier soir au Zenith et j’ai décidé de le faire en deux parties. La première, mon expérience en tant que photographe et la deuxième, le concert en lui-même. On y va !

Une fois n’est pas coutume, A. m’a poussée à faire une demande d’accréditation photo, en précisant que je comptais écrire un article pour Pixiel et bien sûr, ici. Plusieurs mails plus tard, de la patience, une fausse joie et un rattrapage délicat de ma part, et la dame m’annonçait : « parfait, je vous mets sur la liste des pass photos ». Ô grande joie ! Ma première accréd’ (comme on dit dans le métier) et en plus pour mon groupe favori, que demander de plus ?

Je vais prendre le temps de vous raconter ma péripétie dès le début hein, tant qu’à faire, ce n’est pas tous les jours que ça m’arrive. Qui dit accréditation, dit matériel. Max m’a gentiment prêté son joujou appelé plus communément reflex (rappel, j’allais jouer dans la cour des grands), suivi d’un paramétrage et de conseils par A., et enfin d’une mise en situation au concert de Sunfrost, le groupe de J. (dont la voix était cassée malheureusement… héhé). Mise en situation ratée puisque leur concert était éclairé à la bougie… ou presque.

24 octobre 2009, date fatidique. Après avoir traversé Paris pour récupérer ledit joujou, direction le Zénith. Je ne vous précise pas l’énorme plaisir que j’ai eu à traverser touuuuuuuuuute la file d’attente (genre je frime hein, on ne se le cache pas, mon cuir sur le dos). J’ai dû quand même faire la MINI file d’attente pour les invitations, handicapés et femmes enceintes. Un peu stressée : « et s’ils avaient oublié mon nom sur la liste ? Et si finalement, il y a un problème ? (mode « montage de bourrichon » : on) ». Et en fait, non ! Ouf ! Je me colle mon badge rouge, je montre mon ticket (eh oui, on prend des photos, mais faut en plus payer sa place), pas de fouillage de sac et j’étais entrée ! Je demande quelques renseignements aux mecs de la sécu, qui rigolent (je débarque dans une salle que je ne connais pas) et l’un d’eux me dit « faut faire un vœu ! ». Ok. Ça me va. Je valide mon ticket, je traverse la salle, je m’informe sur l’entrée des photographes, j’envoie 15 sms à la Meilleure (qui je le regrette beaucoup n’a pas pu venir), je souffle et là… je fais un vœu ! J’observe et j’essaie de comprendre ce qu’il m’arrive, un peu sous pression. J’ai la bougeotte.

Je vais voir le mec de la sécurité Patrol, attendez, mais ce n’est pas ceux que je croise à l’Élysée Montmartre ? Eh bien si ! Intéressant (information importante pour moi dans le courant de la soirée), car j’ai vu celui que je connaissais, qui était juste devant la scène.

Finalement, je vais le faire en trois parties, oh la vilaine ! Je vais garder le suspense (et je ne veux pas faire des articles trop longs). À demain pour la suite !

Zenith de Paris

211 av. Jean Jaurès

75019 Paris

 

 

 

 

25 octobre 2009

4 Réponses à “Placebo au Zenith – I”

  1. MARQUISE1774 says: 25 octobre 2009 à 20 h 13 min

    Miss Bobbobbob ‘!!! la suite, illico svp ! Fi ! un concert , un pass photo, une tremblotte aux triouilles…ça ne PEUT PAS se « narrer » en trois fois !!! Quelle progression nous réserves-tu pour cette trilogie ..? tes lecteurs s’impatientent…surtout s’ils sont eux aussi crazies about Placebo…!

  2. Marie says: 26 octobre 2009 à 12 h 12 min

    Miss Bobby, j’apprécie tout autant la qualité de ta plume que celle de tes photos. J’attends donc aussi, la suite avec impatience. Félicitations

  3. J. says: 27 octobre 2009 à 3 h 24 min

    Mais euh non, c’est même pas moi qui chante dans Sunfrost !
    Bravo pour les photos du Zénith…

    1. Bobby says: 27 octobre 2009 à 6 h 29 min

      Mince, t’es sûr?! 😀
      Je vous remercie tous pour les photos, ça me fait très plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*