Rétromania

Le phénomène à la mode en ce moment, au cas où vous vivriez dans un autre monde, c’est le rétro – burlesque. Je sais de quoi je parle puisqu’hier soir, j’ai participé à ma troisième soirée du genre et ça pullule sur Facebook, à tel point que je ne pense pouvoir participer à tout. D’autant plus que début octobre, il y a des soirées, des après-midi, des cours de danse, de dessin, de dandysme (pour les messieurs), etc, etc. À force, je repère les noms connus de ce milieu : Gentry de Paris  et ses Gentry Girls (petite info : Gentry donne des cours de burlesque, pour celles intéressées), Violette Sauvage, Blanka Lazare, Lady Flo, Divine Sweet et autres petites perles nominatives. Sachez qu’il en faut de l’imagination pour se trouver un pseudonyme burlesque original.

Je pense que beaucoup se demandent ce qu’est le burlesque. Eh bien je vais éclairer votre lanterne : le burlesque est l’art de s’effeuiller sur scène, sur une musique d’antan, apprêtée, coiffée et maquillée avec un style d’époques révolues. Il faut savoir que le burlesque accueille les formes, la volupté des corps et qu’il n’est pas exigé de mesurer au minimum 1,70m et d’être à la limite de l’anorexie. Bien au contraire. Autre détail : les demoiselles ne se déshabillent pas complètement, elles restent tout de même avec une jolie culotte et des « nippies » sur les tétons (pour cacher tout en étant glamour). Elles peuvent agrémenter leur représentation d’accessoires comme des éventails ou des plumes et créer une mise en scène.

Maintenant, que vous vous y retrouvez, ce que l’on appelle les soirées rétro, ce sont des événements où il est fortement conseillé de s’habiller, se coiffer, se maquiller dans un style entre 1920 et 1960. Il est possible d’aller avant et au-delà de ces dates, mais on voit tout de suite la différence.

Alors, hier soir, soirée rétro au NY Club avec Gentry de Paris. Qu’est-ce que j’en ai retenu ? Un lieu pas très agréable, peu de personnes avaient joué le jeu vestimentaire, trop de temps d’attente entre les shows burlesques, une « scène » minuscule pour les effeuillages (obliger de s’asseoir sur le sol pour regarder), une moyenne d’âge proche de l’adolescence, ainsi qu’une ambiance raplapla. Toutefois, Divine Sweet nous a fait un très beau déshabillé sur le thème de la nature et des plantes, tout en sourire et en délicatesse. Du coup, comment s’amuser dans de telles conditions ? J’ai embarqué avec moi, mini K. et L. ou Violette (je me permets le prénom entier puisque c’est un pseudo) au plan Z. pour sauver notre soirée. Imaginez, trois superbes jeunes femmes, toutes vêtues rétro années 60 voire 40, débarquer dans le temple du kitch pas cher, où rode le mâle en mal de femelles, assoiffé de vodka, bien imbibé (et prêt à flamber), qui tente sa chance à toutes les portes… Nous avons été assaillies de toutes parts. Nous ne sommes pas passées inaperçues. Tu m’étonnes !!! Je vous aurais bien mis quelques photos de spécimens ambiants, mais j’ai trop de respect pour autrui (même s’ils ne passeront jamais ici pour voir leur « frimousse »).

Ainsi s’acheva la soirée rétro. Je vous tiens au courant de toutes les autres à venir. Au fait, si certains et taines sont intéressés par ce genre de sorties, contactez-moi !!!

PS : je crois que j’ai croisé un MG à la soirée, mais pas sûre.

NY Club

130 rue de Rivoli

75001 Paris

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

  1. Il me semblait bien avoir vu une  » bobby « … 😉

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top