Santa & Cie

Santa & Cie : Mettez-vous au vert !

Santa & CieS’il y a bien un réalisateur dont on attend toujours les films depuis qu’il a su faire d’Astérix une comédie française culte, c’est bien Alain Chabat. L’ex Nul a su se démarquer dans le paysage cinématographique français grâce à une plume fine et acérée. Avec Santa & Cie, qui sort aujourd’hui, il s’attaque à un monstre mythique du ciné : le film de Noël. Alors ça donne quoi le vieux barbu façon Chabat ?

Eh bah c’est pas mal. On est loin d’Astérix et Cléopâtre, mais quand on prend un film qui doit plaire aussi bien aux grands qu’aux petits, difficile de se permettre toutes les facéties.

Santa & Cie se veut un film qui lorgne vers les comédies américaines de fin d’année, les beaux contes, les beaux personnages, la magie, s’ajoute à cela la patte comique d’Alain Chabat : les jeux de mots, les contrastes entre le son et l’image, le premier degré. L’opposition magie et monde réel crée de nombreuses occasions pour rire, d’autant que Chabat s’amuse avec l’image Coca Cola de Noël contre le vert du costume d’antan. Le confort de la comédie est saupoudré de faits de société : l’homosexualité, l’importance que l’on donne à l’apparence, les clichés.

Si l’on passe un très bon moment avec Santa & Cie, j’ai tout de même ressenti une légère retenue dans l’écriture de Chabat. On est loin de son Astérix où chaque séquence était un flot de blagues, de jeux de mots et de vannes. En souhaitant toucher un vaste public, a-t-il mesuré ses propos ? J’aurais voulu qu’il lâche les rennes, enfin les chevaux. C’est mon seul regret, comme un petit goût de déception de derrière les fagots, m’voyez ? Un Chabat qui n’a pas mis les gaz quoi !

Mais bon, on ne va pas lui en vouloir, Santa & Cie c’est la comédie de fin d’année à voir en famille, où chacun y trouvera son compte : la féérie pour les enfants, la rigolade pour les grands (l’inverse marche aussi). Moi je dis que c’est mieux que la messe de Noël !

Sortie en salles le 06 Décembre 2017.

Miss Bobby_Philippe-Lacheau

Miss Bobby_Philippe-LacheauCe n’est pas mon boulot du week-end prochain, mais plutôt la critique du film. Tant qu’à être franche, autant y aller à fond et depuis le début.

Honnêtement, j’avais vu les premières images de Babysitting et je me suis dit : ouh la, Philippe Lacheau, de la bande à Fifi, qui réalise et qui joue, le tout en found footage, très peu pour moi, même si j’aimais bien la bande à Fifi à l’époque de Canal. J’ai pensé à un mauvais Projet X, limite seconde zone et bon marché. Et puis, on m’a invité à une projo événement et j’ai dit oui. Aventurière, ne l’oubliez pas.

Verdict :

Je retire tout ce que j’ai écrit plus haut ! Oui, ça ressemble à Projet X (pour info, Julien Arruti, qui a co-écrit et qui joue dedans, m’a précisé que Babysitting avait été écrit avant la sortie de Projet X, un petit moment que ça traînait dans les cartons), néanmoins je l’ai trouvé vraiment mieux ! On a l’impression d’être dans l’action, il y a des scènes mémorables (vous les découvrirez par vous-même), c’est drôle et aussi improbable que cela puisse paraître, il y a de l’action ! Une bonne surprise.

Le casting se paie Gérard Jugnot, Clotilde Courau (elle était perdue de vue), la fille de Bref : Alice David, les mecs du Palmashow : Grégoire Ludig et David Marsais, l’ancien acolyte de Michaël Youn : Vincent Desagnat, Tarek Boudali qui faisait lui aussi partie de la bande à Fifi et Philippe Duquesne qui revient encore dans un rôle barré.

Du coup, je vous conseille d’aller voir ce found footage made in France, il est vraiment bien foutu !

Sortie en salles le 16 avril

by missbobby