Le concours qui va vous éblouir !

C’est bientôt la Saint Valentin et vous ne savez pas quoi offrir à votre moitié ? Ça tombe bien, car le 14 Février sortira en DVD, Blu-ray et UHD 4K Blade Runner 2049 chez Sony Pictures Home Entertainment vu par le réalisateur prodige canadien Denis Villeneuve.

Synopsis

En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies…

À l’occasion de cette sortie vidéo à couper le souffle, je vous propose un concours pour gagner :

1 DVD

1 Blu-Ray

Il vous suffit de répondre aux questions qui suivent en vous aidant de la bande-annonce. Vous avez jusqu’au 26 Février pour participer.

LES PARTICIPATIONS PAR COMMENTAIRE NE SERONT PAS ACCEPTÉES.

Doublez vos chances en rejoignant :

La page Facebook : https://www.facebook.com/MissBobbyD

Le compte Twitter : https://twitter.com/MissBobbyD

Ce jeu concours est maintenant terminé.

Blade Runner 2049_Villeneuve

Blade Runner 2049S’il y a bien une sortie cette année qui émoustillait les cinéphiles et qui n’est pas Star Wars VIII, c’est bien Blade Runner 2049. D’autant qu’aux manettes, ce n’est que le petit génie canadien, Denis Villeneuve. On aime ou on n’aime pas ce garçon, personnellement, j’Adore avec un grand A. Histoire de suivre correctement cette suite, j’ai donné une seconde chance à Blade Runner premier du nom en espérant ne pas m’endormir à la moitié encore une fois. Je passe mon avis sur le sujet, on n’est pas là pour en parler.

La question qui vous brûle les lèvres : que vaut ce Blade Runner 2049 revu et corrigé par Villeneuve ? On prend à peu de choses près les mêmes et on recommence, enfin on continue. Tous les codes qui ont marqué les bien heureux cinéphiles sont là : la lenteur, l’atmosphère étouffante de ce Los Angeles japonisé, on y évoque la vie et non plus la mort, et puis cette question d’intelligence artificielle, presque humaine, censée être non-émotive, l’humain plus qu’humain, la place des répliquants en tant qu’être.

Là où j’espérais que le réalisateur allait apporter un peu de dynamisme à ce scénario qui cueillera les plus naïfs (coucou !) et n’entubera pas les peu crédules, Villeneuve a fait le choix de conserver cette lenteur latente. D’un côté, la réalisation s’envole vers de tels sommets de beauté que le spectateur ne peut qu’apprécier cette lenteur. En effet, tout le monde s’accordera à dire que ce Blade Runner 2049 est époustouflant : la photographie est tellement travaillée que pléthore de plans peuvent être isolés pour n’en garder que la quintessence photographique. Un pur travail d’orfèvre mêlant l’art, la sculpture avec le porno chic, les jeux vidéo, le tout surmonté par une société littéralement écrasée par les publicités. On se retrouve avec un univers dépourvu d’âme, claustrophobique, étouffant, et à la fois un monde ouvert, vestige de l’ancien monde, où l’excès d’antan est devenu presque historique.

De l’autre côté, cette lenteur pourra faire souffrir, par un film trop long, mettant en lumière des scènes inutiles et surtout, des personnages terriblement creux, sans consistance émotive. Malgré un joli casting, les personnages de Blade Runner 2049 sont fades, peu profonds au point qu’il est difficile de leur accorder un quelconque intérêt. On notera également le personnage de Jared Leto, complètement anecdotique dont on ne comprend ni les propos, ni le but ou l’intérêt.

Cette suite de Blade Runner n’est pas à la hauteur des espérances, néanmoins, elle marquera surtout les mémoires pour sa prouesse visuelle et sa continuité avec le précédent. On oubliera que le scénario est parfois un peu facile, voire timide, que Villeneuve a poussé peut-être un peu trop la métaphysique au point de traiter de beaucoup de sujets, et que les personnages sont superficiels. Toutefois, à voir définitivement sur grand écran pour l’émerveillement esthétique.

Sortie en salles le 04 Octobre 2017.

by missbobby
BR_Premier contact_film

Pour la sortie le 12 Avril du dernier film de Denis Villeneuve, Premier Contact en DVD, Blu-Ray et VOD chez Sony Pictures Entertainment, j’ai le plaisir d’organiser un concours. Ce film a été un vrai coup de cœur et il est temps que vous le (re)découvriez.

Premier contact_film

Synopsis

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

Je vous fais gagner :

1 DVD

DVD_Premier contact_film

2 Blu-Ray

BR_Premier contact_film

Pour cela, il vous suffit de répondre aux questions qui suivent en vous aidant de la bande-annonce. Vous avez jusqu’au 26 Avril pour jouer.

Page Facebook de SPHE : https://www.facebook.com/Sony.Pictures.Home.Entertainment.France

LES PARTICIPATIONS PAR COMMENTAIRE NE SERONT PAS ACCEPTÉES.

Doublez vos chances en rejoignant :

La page Facebook : https://www.facebook.com/MissBobbyD

Le compte Twitter : https://twitter.com/MissBobbyD

Ce jeu concours est maintenant terminé.

 

by missbobby
premier-contact_film_villeneuve

premier-contact_film_villeneuveSi vous ne connaissez pas son nom, je vous conseille vivement de vous pencher sur sa filmographie pour vous imprégner de son talent, je parle de Denis Villeneuve qui signe avec son nouveau film Premier Contact un pur bijou de science fiction, mais le réduire à ce simple genre serait une insulte à cette œuvre ultra travaillée. Le réalisateur s’attaque à un sujet maintes fois traité au cinéma : l’invasion des extraterrestres. Là où Hollywood s’est souvent copié, Villeneuve déploie un scénario et une mise en scène exquis, replaçant la rencontre du troisième type comme prétexte à un message bien plus grand.

Malgré sa jeune carrière – moins d’une dizaine de films à son actif – on peut d’ores et déjà classer Denis Villeneuve dans la catégorie des grands réalisateurs, de ceux qui n’hésitent pas à prendre des risques, à se remettre en questions, et qui arrivent à sortir du génie en se réinventant. Il prouve une nouvelle fois qu’il a de nombreuses qualités avec Premier Contact qu’on pourrait presque qualifié de film d’anticipation. Le film porte un regard expérimenté et scientifique sur le fondement de notre civilisation, à savoir la communication, tout en proposant une nouvelle approche de l’espace temps. Des sujets qui déclenchent la fascination, au point d’en être subjugué, portés par des acteurs (Amy Adams, Jeremy Renner) exceptionnels. Villeneuve se sert de l’arrivée d’aliens comme prétexte pour développer les fondements même de la communication, la construction d’un langage, la compréhension d’autrui enveloppée d’une certaine crainte puisque l’espèce vient d’une autre planète. On assiste avec passion à la création des mécaniques du langage, aux bonnes comme aux mauvaises interprétations, nous mettant sous le nez, avec intelligence et subtilité, notre régime dysfonctionnel d’échange : la création du langage, la confiance contre le manque de communication. En somme une thèse de ce qu’il faudrait faire contre ce que l’on fait vraiment ; fascination versus triste réalité.

S’ajoute à cela une évolution de l’être humain via l’appréhension du temps, dépassant les limites de notre dimension « passé, présent, futur ». Qui sait, peut-être que Villeneuve a posé les bases de la future évolution de l’humain qui sera capable de vivre le temps différemment, à la manière d’Interstellar de Christopher Nolan. Une théorie évolutive qui se comprend au fil du film et qui s’entremêle avec complexité au premier bloc sur la communication.

Premier Contact est un bijou fin à plusieurs lectures, qui demande un second visionnage pour assimiler toutes les subtilités, les détails qu’il nous offre. Une œuvre complexe, remarquablement réalisée, qui arrive à redéfinir le genre avec brio, poussant le spectateur dans une profonde réflexion du monde moderne, son évolution, voire même son auto-extinction.

Sortie en salles le 07 Décembre 2016.

http://www.imdb.com/title/tt2543164/?ref_=nv_sr_1

Miss Bobby_Sicario

Miss Bobby_SicarioIl était en sélection officielle au dernier Festival de Cannes, il sortira le 07 octobre, la bande-annonce est alléchante avec une musique prenante, voire angoissante, je veux parler du nouveau film de Denis Villeneuve (Prisoners, Enemy): Sicario.

Synopsis

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate (Emily Blunt), une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement (Josh Brolin) dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique (Benicio Del Toro) l’équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre.

Je vous dévoile la première bande-annonce de Sicario. Personnellement, j’ai hâte.

Sortie en salle le 07 octobre.

by missbobby