Jumanji bienvenue dans la jungle

Jumanji : le jeu version 2.0 !

Jumanji bienvenue dans la jungleIl y a des films comme ça, on se dit qu’il vaudrait mieux pas en faire un remake, surtout quand le film original a marqué toute une génération. Pour ne citer que lui, car c’est de son remake dont on va parler : Jumanji. Pour ceux qui n’ont jamais vu l’original avec le beaucoup trop regretté Robin Williams, rattrapez-le tellement il est génial ! Bref ! Là, il est question de Jumanji : Bienvenue dans la jungle. Ça donne quoi ce remake, passé du jeu de société au jeu vidéo ?

Déjà, « l’explication » sur pourquoi on passe d’un jeu de plateau à un jeu vidéo est d’une facilité… C’est-à-dire qu’on soit en manque d’inspiration je veux bien, mais là, ça dépasse l’entendement ! C’est un détail, passons. Pour apprécier Jumanji : Bienvenue dans la jungle, laissez de côté votre expérience avec l’original. Préparez-vous plutôt à une comédie d’aventure, comme si on avait mis de la comédie, Tomb Raider et Indiana Jones dans un pot et qu’on aurait bien secoué le tout.

L’expérience n’a pas été aussi mauvaise qu’elle ne le laissait présager, bien au contraire. La reconstitution du jeu vidéo est très bien faite. Fans de jeux vidéo, il faut avouer que l’immersion dans le jeu est totale : du nombre de vies, en passant par les caractéristiques des personnages (forces et faiblesses), les différents niveaux, l’insertion des PNJ (personnages non jouables) est à mourir de rire et tellement bien retranscrite ! Et puis le fameux sac à dos où on trouve toujours tout dedans ! J’adore ! Il y a encore plein de belles références qui vous attendent.

Autre point fort de Jumanji : Bienvenue dans la jungle, le transfert des personnages réels dans des corps virtuels. Là où le film est rigolo, c’est qu’il y a un sacré contraste : Dwayne Johnson est un geek, Jack Black est une blondinette superficielle, Lara Croft Karen Gillan est une intello de service et Kevin Hart est un footballeur américain ! Voyez un peu le topo ? Ce mélange entre l’intellect et le physique fait tout le comique du film. Plus la partie immersive dans le jeu vidéo par une très bonne reconstitution (c’est rare au cinéma). C’est ce qui vous décidera à aller voir le film, l’histoire n’est, à mon sens, qu’un prétexte pour mettre en scène tout ça ! C’est plutôt sympa à voir, je me suis bien marré, néanmoins, n’y allez pas en ayant le premier Jumanji en tête, vous risquez d’être déçu.

Sortie en salles le 20 Décembre 2017.

Kung Fu Panda 3_film

Kung Fu Panda 3_filmLe panda Po, amateur de nouilles et maîtrisant l’art du kung fu revient dans un troisième volet plus « magique » que les précédents.

Je ne vous le cache pas, je n’ai pas vu le deuxième, j’ai bien tenté, mais je n’ai pas accroché, pourtant, j’avais bien aimé le premier. Pourquoi voir le troisième alors ? Je dirais : cas de force majeure. Mais bon, ça valait le coup, car même si Kung Fu Panda 3 ne restera marqué dans vos esprits tel un Vice Versa ou un Là-Haut (les deux premiers qui me viennent), il aura le mérite de réveiller votre âme d’enfant et d’émerveiller vos enfants. Toujours ça de pris !

Kung Fu Panda 3 a une énorme qualité : il est beau, très beau même. Des couleurs éclatantes qui ne sont pas dénaturées par les lunettes 3D, des textures superbes au point d’être tenté de passer sa main dans le pelage des pandas, et des effets visuels travaillés qu’on pourrait croire à cet univers magique, à « l’au-delà » des maîtres du kung fu. La 3D accentue cet aspect merveilleux par un bon jeu de profondeur. Normalement, vous devriez entendre une mouche voler dans la salle, tout le monde devrait être captivé par les images.

Côté scénario, malheureusement, Kung Fu Panda 3 sera vite oublié. Des gags qui poussent au rire souvent sans que cela soit naturel. On sourit néanmoins de temps en temps, car le film est attachant (et parce que c’est beau), mais on sent clairement la faiblesse des dialogues ou de l’histoire. En clair, le film d’animation manque de finesse, divertit et on passera vite au film suivant.

Sortie en salles le 30 Mars 2016.

http://www.imdb.com/title/tt2267968/?ref_=nv_sr_1

by missbobby