Films 2018

Films 2018

Quasiment même introduction depuis 2013 : à l’heure des tops et flops cinématographiques, je publie plutôt mes émotions filmiques de 2018 (parce que je ne serais pas capable de classer les films).

Je simplifie les statistiques cette année :

152 films vus, revus, en salle ou à la maison. Chiffre correct.

C’est parti !

On ne change pas les bonnes habitudes, avec le fond du panier.

Un raccourci dans le temps

Tomb Raider

Kursk

Venom

Mortal Engines

Game Night

Cinquante nuances plus claires

Et les films qui m’ont marquée pour diverses raisons.

La romance homosexuelle dans laquelle tout le monde s’identifie :

Call me by your name

L’amour même à 70 ans :

L’échappée belle

La mère forte qui veut rendre justice à sa fille :

3 Billboards

Les comédies françaises de haut niveau :

Tout le monde debout

Le Grand Bain

Mauvaises herbes

Bécassine !

Je ne suis pas un homme facile

Le film français chou comme tout :

Pupille

Les petits films français qui ne payent pas de mine, mais très sympathiques :

Les étoiles restantes

L’amour flou

Roulez jeunesse

Le film qui fait danser :

Bohemian Rhapsody

Le petit film danois original :

The Guilty

Le film bourré de références pour les amateurs des années 80 :

Ready Player One

Le western pas comme les autres :

Hostiles

Pour les amis des bêtes et des chiens :

L’île aux chiens

Le film de super-héros qui secoue un peu le cocotier :

Avengers 4 – Première partie

Les films venus de nulle part et qui furent une bonne surprise :

Extinction

Upgrade

Une histoire d’androïdes et d’intelligence artificielle :

Zoe

Le documentaire qui vous révèle l’existence d’une grande dame :

RBG

Le film d’animation (avec beaucoup de cris dedans) :

Yéti et Cie

La bourgade anglaise touchante qui plonge dans les livres :

The Bookshop

Le film qui donne du galon à Lady Gaga :

A star is born

Hors catégorie

Les films chiants :

Lady Bird

Plaire, aimer et courir vite

La grosse déception :

Les animaux fantastiques 2

Le super-héros mi-figue, mi-raisin :

Aquaman

L'échappée belle

L’Échappée Belle : la virée de toute une vie !

L'échappée belleL’Échappée Belle est un long voyage, celui du temps, celui du couple, celui qui vous fait découvrir des paysages et celui qui fait remonter les souvenirs. Cette épopée, emmenée par Helen Mirren et Donald Sutherland, donne une image de la vieillesse et du vieux couple telle qu’on aimerait la vivre (ou presque). Un couple soudé, habitué aux facéties de l’autre, nous montrant un certain confort à avoir près de soi quelqu’un qui nous connaît, avec nos bons et nos mauvais côtés.

À travers ce voyage revigorant à bord de L’Échappée Belle, ce couple en fin de vie, gâté par la maladie, se donne un dernier coup de fouet, une dernière virée pleine de fougue comme ils ont pu en vivre tant il y a fort longtemps. Ce joli petit film qui glisse entre tristesse, fatalisme, optimisme et force, laisse à penser qu’un couple, quand il s’aime, peut affronter tous les obstacles et les erreurs de chacun.

L’Échappée Belle fait une démonstration touchante de l’amour vu sous le prisme des années et des souvenirs qui s’échappent. C’est aussi un conte sur la souffrance, le pardon. En fait, le film prouve que l’Amour, le véritable, celui que l’on souhaite tous jusqu’à ce que la mort nous sépare, est pavé d’embûches et de rédemptions, d’efforts, d’acceptations, et de combat.

En sortant de ce film, vous n’aimerez que plus fort votre partenaire.

En salles depuis le 03 Janvier 2018.

by missbobby