La forme de l'eau

La Forme de l’eau : une plongée dans l’étrange.

La forme de l'eauLa Forme de l’Eau c’est le conte de la Belle et la Bête revisité en mode aquatique, mélangé avec un soupçon de L’étrange créature du lac noir par sa ressemblance avec la bête, façon Guillermo Del Toro, c’est-à-dire dans un univers relativement sombre.

La Forme de l’eau aurait pu être un vrai petit bijou s’il n’avait pas manqué de profondeur (pour un film en rapport avec l’eau, c’est le comble) dans son histoire. La Belle et la Bête revu et corrigé avec une bête aquatique, la robe de princesse en moins. Le scénario n’apporte rien de vraiment de nouveau, si ce n’est un peu plus de modernité : une bête emprisonnée pour l’examiner sous toutes les coutures par le méchant Michael Shannon, délivrée par la fantaisie de Sally Hawkins, voyant en cette créature étrange un être doté d’émotions. L’amour a bien des formes et n’a pas de barrière. C’aurait pu être beau, mais c’est loin d’être vif en émotions. Là où Del Toro se surpasse, c’est dans cet univers fantastique sombre et envoûtant, comme happé par les noires profondeurs de l’océan. La Forme de l’eau développe un imaginaire visuel tout droit sorti de nos rêves et c’est là, à mon sens, la force du film. Cette beauté lyrique de la réalisation et cette pincée de romantisme étrange qui ressort parfois.

L’ayant vu il y a quelques mois, une scène immergée m’a profondément marquée et c’est ce que je retiens essentiellement du film. Il manque un tourbillon d’émotions pour le rendre inoubliable.

Sorti en salles depuis le 21 Février 2017.

Paddington 2

Paddington 2 : le sandwich à la marmelade toujours à la mode !

Paddington 2L’ours anglais accro aux sandwichs à la marmelade d’orange est de retour. Qu’est-ce qu’il y a à dire sur Paddington 2 ? A vrai dire, pas beaucoup de choses, il est impossible de le détester tellement il est mignon sous ses airs maladroits, on a toujours envie de lui faire un gros câlin et de glisser nos doigts dans sa belle fourrure. C’est Paddington quoi ! On ne peut que l’aimer ! Le retrouver dans cette suite est un réel plaisir non dissimulé, nous transportant dans une histoire très farfelue où Hugh Grant est un comédien voleur très imbu de sa personne. Dans un autre rôle complètement à contre-emploi, celui de Brendan Gleeson, armoire peu commode (oh le jeu de mots !) qui cache un cœur aussi tendre que de la crème ! On se régale de découvrir l’acteur dans un rôle très burlesque, loin de ses rôles romantiques. Paddington 2 nous offre une grande mascarade où la prison prend des airs… comment dire ? Arf ! Vous verrez par vous-mêmes ! N’oubliez pas que Paddington est là pour vous émerveiller, on est embarqué dans cette douce absurdité qui réveille notre âme d’enfant.

Paddington 2 nous emmène dans une aventure rocambolesque sucrée avec cet arrière goût de marmelade d’orange, douce comme un bonbon, un petit plaisir tout doux ! C’est rythmé, il y a une séquence incroyable qui nous plonge dans un livre pop up, c’est terriblement bien réalisé et plein d’émotions ! Et puis ce Londres intemporel, cette vie de quartier so british, moi j’adore !

Qu’on soit grand ou petit, on va voir Paddington 2 avec son sandwich à la marmelade sous le chapeau et on va papoter du film devant une tasse de thé bien chaude et des scones !

Sortie en salles le 06 Décembre 2017.

Miss Bobby_Paddington

Miss Bobby_PaddingtonAu pays de Paddy, on aime les sandwichs à la marmelade d’orange. Pour la rime, vous repasserez ! Il n’est pas trop mignon ce Paddington ? On a envie de lui faire un gros câlin avec sa fourrure façon moumoute et ses yeux malicieux.

On ne va pas se le cacher, c’est un film pour enfants, qui n’ennuiera pas forcément les adultes. L’histoire est construite sous forme de gags très visuels, sans pour autant oublier de traiter des sujets importants tels que le racisme, la différence, l’acceptation, des notions qu’il est bon de mentionner dès le plus jeune âge.

Graphiquement, soyons honnête, il est beau Paddington ! Il a une fourrure si bien réalisée qu’on aimerait le caresser et lui faire des chatouilles. Regardez comme il est choupinou :

Miss Bobby_Paddington

Paddington ravira les petits (ils auront peut-être peur parfois, car le film n’est pas niais non plus) et donnera faim aux plus grands (quelle idée de mettre si bien en valeur les sandwichs à la marmelade d’orange ?!).

Sortie en salles le 03 décembre.

Retrouvez un compte-rendu de ma rencontre avec Guillaume Gallienne (voix français de Paddington) en suivant ce lien : http://www.missbobby.net/rencontres/paddington-rencontre-avec-guillaume-gallienne.html