A to Z : le « hasard » fait bien les choses

Miss Bobby_A to ZSi tu crois en l’amour, si tu es romantique (et que tu le caches avec difficulté) et tu as l’âme d’une midinette, alors non seulement on est fait pour s’entendre, mais en plus tu vas aimer la nouvelle série A to Z. Tu peux aussi ne pas aimer (on s’entendra moins bien, pas grave).

A to Z n’est pas seulement une série romantique, déjà elle vous annonce la couleur dès le générique sur combien de temps va durer l’histoire entre Andrew et Zelda (ah bon ?! Ils ne vont pas vivre ensemble éternellement et avoir de beaux bébés ?! Remarque la série pourrait devenir vite chiante).

C’est plutôt bien construit, car on va nous expliquer comment leur relation va évoluer, de A à Z, chaque épisode correspondant à une lettre de l’alphabet et donc à un moment précis de leur relation. Tout ça avec des points clé en voix off (qui n’y va pas forcément avec le dos de la cuillère).

En gros, c’est comme si on filmait votre dernière relation et qu’on s’amusait à la décortiquer : ils se sont rencontrés comme ça, il n’aurait pas dû lui sortir ça à cet instant, elle aurait mieux fait de faire ci, etc.

J’aime bien le concept vu sous plusieurs angles : celui d’Andrew, de Zelda (je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour Robin Williams à chaque fois), de la voix off et des amis qui les conseillent. C’est là qu’on se rend compte qu’il vaut mieux ne pas les écouter parfois… Euhm.

Comme on sait combien de temps ils seront en couple, on se demande forcément ce qu’il va se passer, on espère un retournement de situation.

Et puis, j’aime bien le fait que le destin n’y soit pas pour rien…

On se retrouve dans 26 épisodes !

Si vous voulez jeter un œil à la bande-annonce, par ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top