Girls : l’amour en 2017

Girls_HBOIl y a quelques années, je me suis lancé dans la série Girls d’HBO. J’étais persuadée qu’à l’époque j’avais écrit un article sur la série, il s’est avéré que non. C’est bien dommage, j’aurais bien voulu relire ce que j’en pensais à l’époque. Je m’étais arrêtée à la saison 3. Il y a quelques semaines, en quête de séries, je suis allée jeter un oeil au replay d’OCS, et là j’ai vu qu’il était possible de voir Girls dans son intégralité (elle va se terminer à la fin de la sixième saison). Du coup, je me suis replongée dedans et ça me donne envie de pousser un coup de gueule alors que j’ai entamé la dernière saison.

J’ai presque 33 ans et je suis peut-être devenue vieux jeu dans ma moralité et mes principes, qui sait ? Mais je suis « choquée » de voir que les nanas dans cette série n’ont aucun sens moral. Déjà, je ne sais pas comment ça ne m’a sauté aux yeux sur les trois premières saisons, mais les quatre personnages féminins sont imbuvables ! Chacune accuse Hannah, l’héroïne, d’être égoïste et égocentrique. Non non les filles, vous êtes toutes comme ça, ou presque (Jessa sort un peu du lot de par son côté marginal). Elles sont agaçantes, auto-centrées, leurs petits problèmes doivent toujours passer en avant, elles ont une définition de l’amitié qui me dépasse : elles ont du mal à se soutenir, à s’entraider, à s’écouter. « Moi je, moi je, moi je ».

Enfin bref, je ne viens pas m’insurger sur leur caractère horripilant, ni sur le fait que tous les trois mots, il y a le mot « fuck », est-ce vraiment obligé ? J’ai beau y réfléchir, je ne cale pas « putain » à toutes les sauces dans mes phrases ! Elles ont une conception de l’amour, de la nudité qui me choque. Dites-moi, mais personnellement, quand on est en couple, on prône la fidélité, le respect, le partage, non ? Dans Girls, s’il y a bien un concept qui les dépasse, c’est bien la fidélité ! Il n’y en a pas une qui sait rester en couple sans aller voir au moins une fois ailleurs (bon, à part Jessa et la coincée Shoshanna. Ouf, 2 sur 4 !). Elles se casent et culpabilisent à peine voire pas du tout de s’offrir un petit 5 à 7 lors d’une soirée arrosée. Et elles ont une facilité déconcertante à retomber dans les bras de leur ex ! Non mais, c’est comme ça maintenant les relations amoureuses à 25 ans ? À la limite, on peut faire le choix d’être dans une relation libre, pourquoi pas. Mais là, même pas ! On est infidèle et ce n’est pas grave ! Bah tiens ! Alors, comme je le disais, peut-être qu’à plus de 30 ans, je ne suis plus dans cette optique-là, néanmoins, je ne l’ai jamais été ! Et enfin, c’est quoi ces manies de se mettre à poils n’importe quand, n’importe où ? Je veux bien que certaines personnes ne soient pas pudiques, mais quand même ! La Hannah, elle se met tellement souvent à poils (tant mieux, elle assume son corps et délivre ce message qu’il n’y a pas besoin de rentrer dans un 36 pour se sentir bien dans sa peau et plaire. On peut reconnaître ça à la série) que je peux vous dire comment elle s’épile le maillot ! Elle a une facilité déconcertante à se mettre nue en public, je ne comprends pas !

C’est donc ça les jeunes d’aujourd’hui ?

Dites-moi si je suis la seule à être désagréablement surprise ou non ! Vous me direz que ce n’est qu’une série ! Seulement, pour moi elle se veut réaliste et dans l’air du temps, elle doit permettre l’identification. Pour ceux et celles qui ont regardé la série jusqu’au bout, cela ne vous a pas dérangé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top