Glacé : la série qui va vous faire frissonner

Glacé_sérieLes férus des polars devraient être contents, M6 propose une nouvelle série, Glacé, adaptation du livre éponyme de Bernard Minier. Je vais essayer de découper cette critique de la série en deux : une première partie en essayant d’être objective et une seconde en faisant le rapprochement avec le bouquin, le tout sans mélanger les deux !

Glacé est une série policière sur 6 épisodes de 52 minutes qui emmène le téléspectateur dans les montagnes enneigées des Pyrénées, cadre glacial où s’empilent les cadavres. Se rapprochant de l’univers scandinave, l’atmosphère de Glacé est sombre, frappant le spectateur de sa froideur telles des congères fouettant le visage. Le capitaine Servaz (Charles Berling) porte sur lui la lourdeur de son métier et de son quotidien d’homme divorcé, entourés de personnages ayant tous quelque chose à cacher. La série s’enveloppe dès les premières minutes d’un voile mystérieux par la mort d’un cheval. Le décor est posé : il est brut, sans état d’âme et cru. Un polar qui fait le job, vous portant vers plusieurs pistes et plusieurs questionnements, dans une enquête qui va s’avérer laborieuse, autant dans le déroulement que par le décor froid et enneigé.

En ce qui concerne mon analyse par rapport au livre, je suis plus partagée. Glacé s’octroie une libre adaptation en ajoutant et modifiant beaucoup de choses. Pourquoi ? Je pense qu’il n’était pas nécessaire de passer par là d’autant que le livre de Bernard Minier est assez riche en détails pour partir dans une fidèle adaptation. Des petits détails qui me chafouinent la plupart du temps : un nom, un statut, mais parfois c’est carrément des morceaux d’intrigue qui ont été ajoutés, et là, je ne comprends pas pourquoi. Par exemple, les raisons qui ont poussé Diane Berg à venir travailler à l’institut, celles à l’origine étaient aussi intéressantes, il y a certainement une raison valable derrière, peut-être pour donner plus de suspense ou créer plus de liens entre les personnages. Personnellement, tout ça me gêne, du coup, au visionnage, j’ai une tendance à pointer du doigt tout ce qui ne colle pas avec le livre (c’est bête vous me direz).

À part ça, Glacé est une série qui devrait plaire aux amateurs de polars à l’atmosphère froide. Si vous avez lu le livre, j’espère que vous ne tiquerez pas comme moi.

Diffusion le mardi à 21h00 sur M6.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires

  1. le livre est vraiment bien ficelé. j’en attends autant de la série,pour l’instant c’est le cas. J’émettrai cependant un bémol malgré tout sur la trame qui n’est pas a l’identique du roman en cela ça me perturbe.

  2. devant les 2 nouveaux épisodes diffusés se soir. si la série ne s’appelait pas Glacé, je dirais c’est un bon petit polar , mais quand on nous dis que cela est tiré du roman ,il n’y a pas c’est vraiment une adaptation très libre avec quelques points de similitude mais perturbant a souhait pour qui comme moi sort de la lecture du roman.

    • J’ai exactement le même problème. J’ai vraiment aimé le livre et je n’arrive pas à m’en décrocher. Et je me rends compte que l’atmosphère n’est pas spécialement glacée. Et la liberté d’adaptation me gêne.

  3. j’ai maté les 2 derniers épisodes hier soir, j’étais déjà que très moyennement emballé par le début de l’adaptation, mais là franchement je suis très déçu par le final.celui ci n’a plus rien a voir avec le superbe roman de B.Minier. a mon sens la conclusion à été étudié afin de permettre une éventuelle suite, il aurait été aussi simple de reprendre le personnage de Charles Berling (héros récurrent il me semble des romans de Minier) et d’écrire de nouvelles aventures sans pour autant dénaturer l’histoire de GLACE.

    • Je comprends. Au final j’ai fini par complètement décrocher. Je suis très déçue par cette adaptation, beaucoup trop éloignée du livre qui est pourtant très bon. Ce n’était pas nécessaire d’aller aussi loin.
      Je pense qu’il pouvait laisser une ouverture et faire une suite en suivant les autres livres de Minier qui reprennent les personnages. Moi qui l’attendais avec impatience, grosse déception.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top