No Ordinary Family

Vous et moi, nous faisons partie de la génération dite des séries américaines. On en mange une bonne dizaine par semaine (au moins), on a du mal à s’y retrouver (« alors est-ce que l’épisode 3 de la saison 15 est-il disponible ? Argh, ils en mettent du temps à arriver les sous-titres ! ». Et là, vous vous maudissez de ne pas savoir parler anglais couramment) avec les nouvelles et les anciennes saisons.

Parce que je vous adore et que c’est réciproque, j’ai décidé d’un commun accord avec moi-même d’en rajouter une petite couche en vous proposant une nouvelle série (parmi la tonne proposée à chaque rentrée américaine).

Elle s’appelle No Ordinary Family (une Famille peu ordinaire en somme).

Vous prenez des parents, Michael Chiklis (le héro de The Shield) et la charmante Julie Benz (que vous avez pu voir dans de nombreuses séries, notamment Desperate Housewives et Dexter). Ils ont deux adolescents en guise d’enfants. À la base, c’est une famille tout ce qu’il y a de plus ordinaire : la mère mène une carrière de rêve en tant que scientifique, elle a très peu de temps pour sa famille. Le père est dessinateur pour la police. La fille est typiquement lycéenne accro à son petit ami et le fils est loin d’être un génie. Chacun vit sa vie de son côté, les parents n’ont plus une vie de couple toute rose. Bref, on est loin de 7 à la maison (en même temps, ils ne sont que quatre. D’ailleurs, petit clin d’œil, vous comprendrez en regardant)!

Tout le monde a compris ? C’est bon ? Je passe à la suite ?!

Mais voilà qu’un jour (forcément), la mère devant partir pour un voyage scientifique, le père décide que tout le monde ira avec elle, au Brésil. Petite virée qui tourne mal, pris dans une tempête, l’avion se crash dans l’eau… et tout le monde meurt, fin de la série ! Rrrooo, je déconne ! Ils survivent tous (sauf le pilote évidemment), ils rentrent chez eux et reprennent le cours normal de leur vie.

Effectivement, pas très palpitant pour le moment, MAIS…

De drôles de phénomènes vont se déclarer chez chacun d’eux : le père va devenir presque invincible, très fort, à l’épreuve des balles. La mère va avoir la particularité de Flash Gordon, la fille va entendre les pensées des autres et le fils sera surdoué.

Pour le moment, je n’ai vu que le pilote, plutôt intéressant. Il s’est regardé rapidement (les épisodes durent 40 minutes). J’ai apprécié que le scénario ne s’attarde pas sur leur vie plan-plan. Grosso modo, la présentation, le voyage, l’accident, en cinq minutes, c’est bouclé ! La série a un « générique » de commencement plutôt pas mal (vous verrez par vous-même l’originalité). Je ne sais pas comment va se passer la suite, je ne pense qu’ils vont se fabriquer des costumes pour se transformer en super héros la nuit tombée.  Ce n’est pas une série comique, on ne se bidonne pas comme devant The Big Bang Theory, cependant, le sujet est travaillé sans lourdeur, assez loin du cliché Spiderman et compagnie (pas le même format aussi).

Vous me direz ce que vous en pensez. L’année dernière, je vous avais parlé de FlashForward qui n’a absolument pas réussi à me conquérir. À mon avis, celle-ci aura plus de chances de retenir mon attention.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Bon alors je sais pas si je dois te hair ou pas

    car par ta faute j’ai rajouté à ma longue liste de series en cours No Ordinary Family…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top