FF_HobbsAndShaw

Faites vrombir les muscles !

Premier spin-off de la saga Fast and Furious, Hobbs and Shaw débarque sur les écrans blindé de testostérone et de nitro pour un cocktail explosif.

S’arrêteront-ils un jour ? Jusqu’à quel point peut-on repousser les limites ? Jusqu’à quand le public sera-t-il présent ? Dans 30 ans, verra-t-on un Fast and Furious avec Vin Diesel en fauteuil roulant monté à la nitro ? Comme disait Coluche avec sa blague du Belge « tant que je gagne, je joue !« . La vraie question : est-ce que Hobbs and Shaw vont-ils aussi bien marcher ?

Dans la série des FF, je voudrais un flic qui retourne sa veste, mais pas vraiment et un traître qui trahit son frère, mais pas vraiment. Ce qui est bien dans cette saga, on peut un coup jouer les méchants et le volet d’après être copain comme cochon avec tout le monde ! Rien n’est gravé dans le bitume. Donc on prend un duo à première vue improbable parce qu’ils se détestent et justement pour cette raison, on en fait un film. Bonne ou mauvaise idée ? Plutôt mi-figue, mi-raisin.

Côté figue : on garde l’essence même de la saga, à savoir bourrine à souhait, on va toujours plus loin (plus fort, plus vite). Plus c’est grotesque, plus c’est impensable, plus c’est bon ! On est pas mal là-dessus. Le personnage féminin joué par la charmante Vanessa Kirby n’entre pas dans la catégorie écervelée qui court en talons. Et le méchant sous les traits d’Idris Elba (et sa super moto qui fait rêver) est loin d’être un mec facile à abattre. Le duo marche relativement bien, mais…

Côté raisin : c’est poussif ! Beaucoup trop poussif. Le charme opérait dans la saga car ils s’envoyaient des vannes au compte-gouttes, bien senties, bien placées et bien écrites. Là, c’est tout l’inverse. Le film va chercher la vanne pour essayer de faire rire, elles sont ridicules, pas amusantes pour un sou, le principe est même étiré au possible dans certaines séquences avec des gros plans. C’est gênant et du niveau collège. À ce point, vaut mieux redoubler que de passer en classe suivante ! Hobbs and Shaw est trop long, donne mal à la tête avec des scènes d’action à en perdre tout repère (qui fait quoi et comment, on ne pige plus rien parfois). Deux acteurs passent une tête dans le film, prétexte pour lancer l’histoire pour l’un (je ne dirais pas qui, mais il est agaçant au possible, même si d’habitude je le trouve sympathique), et l’autre est inutile (en plus d’être déjà énervant en temps normal).

Loin d’être un mauvais film d’action jouissif, Fast & Furious : Hobbs & Shaw casse bien la baraque pour cet été à gros renfort de cassage de voiture, de muscles et de coup de tatanes Statham. Personnellement, je verrais bien un autre spin-off sur la famille Shaw, ça serait plus fun avec comme chef la mère (Helen Mirren).

Restez bien jusqu’à la toute fin du générique !

Sortie en salles le 08 Août 2019.

1 août 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*