S’il y a bien un film à ne pas rater cet été, c’est bien Inception. Mélangeant thriller, espionnage et fantastique ce film est très bien réalisé et il repose sur un scénario recherché. J’aime ce genre de films qui savent mêler une histoire complexe ainsi qu’une recherche visuelle, un peu comme Matrix.

On ne s’ennuie pas pendant les 2h30. On tente de comprendre les termes et les explications très techniques, mais grâce aux images et à la continuité du récit, tout s’emboite. On finit par tout comprendre (même si j’en suis ressortie avec un mal de tête). Je me suis permis d’aller lire une sorte de compte rendu sur internet après visionnage, car j’en suis sortie avec des doutes concernant la fin. Je croyais être la seule, toutefois, quelques lectures m’ont fait me sentir moins seule. Plusieurs théories existent et un internaute a même conseillé de voir plusieurs fois le film, pour bien comprendre et repérer les détails (c’est une bonne idée). Et il y en a des détails, j’ai l’impression que Christopher Nolan a pensé à tout (alors qu’il a certainement dû en oublier).

Pour ma part, j’ai trouvé que le choix des acteurs était pertinent (sauf pour Marion Cotillard, depuis qu’Hollywood lui a monté à la tête, je la trouve moins authentique). Leonardo Di Caprio n’a plus rien à prouver au cinéma, cependant, il sort de ses rôles « habituels » et cela lui va parfaitement bien, il joue vraiment bien. Dire qu’à 14 ans, comme toutes les adolescentes, j’étais amoureuse de Caprio. En ce temps-là, il nageait dans sa vingtaine, avait été propulsé par Titanic, jeune, beau et minet. Maintenant, il approche doucement la quarantaine, il a perdu son minois de jeune premier, mais il a gardé son charme grâce à son intelligence, au choix de ses rôles et à sa discrétion. Bon, je ne tomberai pas forcément amoureuse de lui à l’heure actuelle !

On peut y voir notamment, la jeune Ellen Page qui monte, qui monte, depuis Juno. Un autre petit nouveau qui commence lui aussi à se faire une place au soleil, le charmant Joseph Gordon-Levitt (que j’ai réellement découvert il y a peu de temps dans le très bon (500) jours ensemble. Toutefois, passé inaperçu dans le très mauvais G.I. Joe).

En somme, si vous en avez marre de ne pas pouvoir aller bronzer parce que le soleil s’est inscrit aux abonnés absents, parce qu’il ne fait pas assez chaud pour tremper un orteil dans la Méditerranée (ou l’océan Atlantique, à choix), bougez-vous les fesses pour aller voir Inception (si possible en Imax et non dans une petite salle UGC comme moi). Il réveillera les quelques neurones qu’il vous reste et qui n’ont pas encore fondu au soleil. Bon entraînement à mi-parcours de la rentrée (oui, je parle des sujets qui fâchent).

29 juillet 2010