Miss Bobby_Paddington

Miss Bobby_Paddington Au pays de Paddy, on aime les sandwichs à la marmelade d’orange. Pour la rime, vous repasserez ! Il n’est pas trop mignon ce Paddington ? On a envie de lui faire un gros câlin avec sa fourrure façon moumoute et ses yeux malicieux.

On ne va pas se le cacher, c’est un film pour enfants, qui n’ennuiera pas forcément les adultes. L’histoire est construite sous forme de gags très visuels, sans pour autant oublier de traiter des sujets importants tels que le racisme, la différence, l’acceptation, des notions qu’il est bon de mentionner dès le plus jeune âge.

Graphiquement, soyons honnête, il est beau Paddington ! Il a une fourrure si bien réalisée qu’on aimerait le caresser et lui faire des chatouilles. Regardez comme il est choupinou :

Miss Bobby_Paddington

Paddington ravira les petits (ils auront peut-être peur parfois, car le film n’est pas niais non plus) et donnera faim aux plus grands (quelle idée de mettre si bien en valeur les sandwichs à la marmelade d’orange ?!).

Sortie en salles le 03 décembre.

Retrouvez un compte-rendu de ma rencontre avec Guillaume Gallienne (voix français de Paddington) en suivant ce lien : https://www.missbobby.net/rencontres/paddington-rencontre-avec-guillaume-gallienne.html

30 novembre 2014

0 Replies to “Paddington”

  1. Paddington : Rencontre avec Guillaume Gallienne says: 1 décembre 2014 at 00:39

    […] Quand Mondocine m’a dit : tu veux faire la table ronde de Guillaume Gallienne pour Paddington ? J’ai dit un grand oui tout de suite ! J’adore ce qu’il fait et ce qu’il est, en tant que comédien et en tant que personne. Il s’est attardé une bonne trentaine de minutes pour répondre à nos questions sur le doublage du petit ours qu’est Paddington. Sinon, n’hésitez pas à retrouver ma critique de Paddington. […]

  2. CANAL CHRISTELLE says: 15 mars 2015 at 17:44

    vu en famille , sympathique attachant et maladroit on ne résiste pas , un joli film de quoi nous faire passer un bon moment et se déconnecter
    que ça fait du bien
    @injy66

  3. Jean-Christophe & Winnie de Marc Forster | Miss Bobby says: 26 octobre 2018 at 11:31

    […] individualistes dans lequel nous sommes. Le film de Marc Forster s’approche de Paddington : une Angleterre vintage, mais plus triste et peu colorée, le numérique de l’ours accro aux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*