Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii…

(Je reprends mon souffle)

Si je vous dis :

Kevin ? Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Joe ? Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Nick ? Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Je serai incapable de vous ressortir une parole hormis le « hiiiiiiiiiiiii » des midinettes hystériques, qui, à peine entrées dans la salle du Palais Omnisport, commençaient déjà à être surexcitées. Je les comprends (enfin, pas au point de crier à en perdre haleine), elle est imposante cette salle de 18 000 places. J’ai dû calmer un groupe de filles qui hurlaient comme des malades à peine le pas de la porte franchi, sans même que la première partie aie débutée. Eh bah, on va souffrir. C’est l’effet Jonas Brothers (hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii DU CALME !). Oh lalala. Je voulais voir le phénomène J.B., la musique, les jeunes filles en fleur pleurant, les mères tentant de les dompter.

Tout d’abord, ils ont chanté trois chansons à une bonne centaine de privilégiées bien avant l’ouverture (pendant que les autres poireautaient dans le froid… héhé). Du coup, on en a aussi profité, enfin, profité, c’est vite dit : les cris + un son trop fort = impossible de comprendre. Le p’tit chanteur à la croix de bois, Joe (ouais, je suis bien renseignée, je sais, et je ne vous ai pas encore raconté l’histoire entre Miley Cyrus et Nick) a passé le micro à deux filles, qui se sont essayées à l’anglais, genre « t’as vu ? Je parle anglais pour toi ».

Sinon, qu’est-ce que c’est comme style de musique ? Eh bien… mmmhhh… de la pop sucrée américaine, pour pré-ados aux hormones en folie ! Nick n’a pas une voix qui a bien mué quand il chante, ils sont habillés sagement, ne parlent pas un traitre mot de français (faut pas déconner non plus, à 17 ans, ton émission sur Disney Channel, un groupe avec tes frères, tu ne vas pas t’emmerder à aller t’instruire au lycée. Ca va pas non !), ont les cheveux bouclés dignes d’une comédie romantique. Enfin bref, mon groupe favori hein ! Ils ne vont pas faire long feu, vous verrez. Ah oui, effectivement on a beaucoup souffert : mal de crâne en sortant à cause des cris et de la musique trop forte. Pffff…

Il est loin le temps où j’étais fan des boys bands, plus vieux que moi et torse nu.

Un échantillon :

28 novembre 2009

0 Replies to “Jonas Brothers”

  1. Mike says: 29 novembre 2009 at 00:45

    Twilight, les Jonas Brothers…

    Tu nous fais ta crise d’ado? 😀

    1. Bobby says: 29 novembre 2009 at 12:20

      Twilight c’était voulu, les Jonas Brothers c’était pour le taff, mais ça m’a permis de constater le phénomène!

  2. » Blog Archive » Jonas Brothers | Alsalive says: 8 décembre 2009 at 09:25

    […] la suite de l’article » Blog Archive » Jonas Brothers sur le site l’auteur Related Posts:Nick Jonas – Jonas rassure les Jonas BrothersNick Jonas […]

  3. maude84 says: 17 mars 2010 at 20:52

    moi aussi je suis folle des jonas

  4. mary says: 19 avril 2010 at 16:29

    Maude84, a vrai dire je crois que l’article était plutôt ironique. Mais c’est pas grave…^^

    1. Bobby says: 19 avril 2010 at 16:31

      😀 Non, c’est pas grave!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*