Le pseudo graffeur en milieu urbain

Parce qu’on l’a tous croisé…

Attention, il est furtif celui-là. Il faut avoir l’œil toujours bien ouvert. Je ne parle pas du graffeur qui réalise de superbes œuvres. Non, mais bien de celui qui va, en plein jour et lorsqu’il y a du monde, apposer sa signature de merde au marqueur sur un mur dans le métro. Tout ça pour quoi ? Laisser sa « marque ». Elle est moche ta marque, mec !

Repéré durant la nuit, celui qui va « graffer » sa signature (de merde donc) à la bombe et accompagné de son assistante/crétine de copine qui le suit en portant un carton plein d’aérosols. Ils avaient l’air d’avoir un parcours de recoins prédéfinis « là, le quartier ne m’appartient pas, donc faut que je m’impose ». Va t’imposer ailleurs, mec ! Merci aux nettoyeurs d’avoir virer sa bouse du square !

Faut-il être c** !

Les mecs qui n’apportent rien à la société quoi !

À éradiquer au lance-flammes !

 

23 mai 2014

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*