L’impolie du métro

Parce qu’on l’a tous croisée…

Tout partait du bon pied, en l’occurrence le mien. Je portais des spartiates, le métro était en mode sardines, jusque-là, rien d’anormal. Quand soudain j’ai ressenti une douleur incroyable partant du pied et remontant dans la jambe. Je venais de me faire marcher sur le pied, mais bien comme il faut, vous savez, au point de vous faire swinguer (rien d’anormal non plus). J’ai eu un réflexe de base (naïve que je suis) : je me suis retourné pour accueillir avec bravoure un « pardon », voire un « excusez-moi, je ne vous ai pas fait mal ? » (pour les plus bavards). À la place, j’ai eu un moment de surprise : « tiens ? J’ai marché sur quoi ? Un gros caillou ? », un léger regard dédaigneux et… un silence. OH ! T’as cru que tu étais à la plage ?! C’est mon pied que t’as écrasé, pas un p***** de galet ! Et l’excuse est vendue en option m**** ?! Est-ce que quelqu’un pourrait me dire à combien est côtée l’excuse pour que les gens en soient aussi avares ? Ça ne coûte rien et ça évite aux personnes comme moi de les fustiger sur le net ! Pas possible ! Et l’autre abruti qui se marrait en me voyant sautiller. J’ai mal duc** ! La civilité et la politesse, ça s’apprend et c’est facile.

Une c******* quoi !

À éradiquer au lance-flammes !

 

13 juin 2014

0 Replies to “L’impolie du métro”

  1. La trop polie du métro says: 21 juin 2014 at 11:02

    […] Suite au lance-flammes de la semaine dernière, je vous propose une suite ou plutôt une antithèse. Ça ne sera pas vraiment un dézinguage, mais une constatation. Rappelez-vous, je vous mentionnais le manque cruel de politesse des gens. Figurez-vous que le contraire existe… envers eux-mêmes. Ça se passe aussi dans le métro, je suis assise à côté d’une femme. Elle éternue. Vous et moi, lorsque nous éternuons, nous mettons notre main devant la bouche (pour les plus propres d’entre-nous) et ça s’arrête-là. Madame, elle, s’excuse ET se dit à elle-même : « à mes souhaits ! ». On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Elle a raison. La question étant : est-elle aussi polie avec les autres ? Le mystère reste entier. […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*