Miss Bobby_2014

Miss Bobby_2014

2013 avait été riche en émotions, mais je pense qu’avec 2014 je suis montée d’un cran (voire de deux), aussi bien sur le plan personnel, que le reste, notamment avec le blog.

Une année qui a débuté par une rencontre, à première vue anodine et qui a chamboulé ma vie, ma manière de voir certaines choses, de ressentir, tel un ouragan, ouragan qui a tout emporté sur son passage.

Un enchaînement de films, ce coup-ci, j’ai tenu les comptes (films vus et revus dans le cadre de projections ou au cinéma) : 141 ! C’est peu par rapport à certains boulimiques, néanmoins, c’est beaucoup en comparaison de l’année dernière et des années précédentes. Je ne prends pas en considération les DVDs, sinon je ne m’en sors plus.

Un enchaînement de tables rondes et de conférences de presse : Un week-end à Paris, Nebraska, Captain America, Mea Culpa, The Grand Budapest Hotel, Maléfique, La Planète des singes : L’affrontement, Paddington et puis toutes celles de Deauville : I Origins, Whiplash, The November Man (et toutes les conférences de presse).

Des événements à n’en plus finir, un nombre incalculable de buffets avec champagne et petits fours, des personnalités croisées ici et là, et des émotions, encore et toujours.

Les rencontres de Mondocine, de Salles Obscures, de Regardez-moi ça, d’Indie Kino.

L’aboutissement de mes cours de théâtre par deux superbes représentations de 8 Femmes.

Des concerts avec La Meilleure : Depeche Mode à Bercy et Indochine au Stade de France.

Mon premier festival ciné en étant accréditée à Deauville : 10 jours de beau temps, de bronzage, de stars, de films, de conférences, de tables rondes… 10 jours à se sentir dans la peau d’une journaliste. Et le compliment en or de Ray Liotta !

Des micros vacances à Londres.

Des heures passées à jouer à Guitar Hero, notamment le morceau de Van Halen – Ain’t talkin about love.

La participation à l’émission de pâtisserie : Le Gâteau de mes rêves avec Christophe Adam. Une super expérience aussi bien avec le chef que le tournage en lui-même, pour un joli résultat.

Vous, de plus en plus nombreux à me suivre.

Je vous rassure, j’ai eu aussi des coups durs, tout n’a pas été tout beau et tout joli.

J’espère pour 2015 moins de choses négatives et encore plus de positif (oui, je peux rêver).

Je vous souhaite une merveilleuse année 2015, pleine de films, de séries, de belles rencontres, de gâteaux, de voyages, de sourires et de petits moments de bonheur !

Miss Bobby_Christophe Adam

Il y a un tout petit peu plus d’un mois, je reçois un SMS de Virgile qui disait :  » J’ai une copine qui gère une émission TV – elle cherche des candidats. Je me suis permise de donner ton mail. ».

Réactions diverses : euh… C’est-à-dire que… Mais ?! C’est gentil hein, mais passer à la télé ce n’est pas vraiment une chose qui me tente (dit-elle).

L’après-midi, je reçois un email descriptif de ladite copine (très sympa au passage) m’expliquant le concept de l’émission, quoi faire si j’ai envie de tenter l’aventure, etc. J’en parle autour de moi, Cliff me pousse à dire oui (j’aurais certainement eu droit à une fessée sinon). Je réponds le lendemain au mail : après tout, on a qu’une vie, l’expérience peut être marrante, pourquoi pas.

Le petit dossier dûment complété, les problèmes de cuisine réglés (les cuisines c’est Lipritri et non pas Schmidt), nous convenons d’un rendez-vous pour un casting filmé de dix minutes qui sera par la suite envoyé à la chaîne (c’est elle qui choisit les candidats). Les questions sur la pâtisserie, d’où me vient cette passion, ma spécialité, mes ratés : je gère. Serai-je stressée par des caméras et la venue d’un chef pâtissier : au début, je devrais être stressée, et ça devrait aller.
Réponse deux semaines plus tard (avec un léger espoir de refus) : j’ai été choisi ! Bon, je ne peux plus reculer.

Le coup de fil qui est venu deux semaines avant l’émission m’apprenait que le thème allait être la framboise et qu’on m’avait attribué pas moins que Christophe Adam comme chef pâtissier (le seul dont je connais un peu le travail, sur les deux chefs qui font l’émission – pression supplémentaire).

S’est alors mis en branle une réflexion avec Le Premier homme de ma vie sur quelle pâtisserie faire. Je souhaitais m’orienter sur quelque chose que je maîtrise tout en partant dans l’inédit. Nous avons fait des tests, j’en ai refais de mon côté, pris des notes, demandé à des goûteurs « professionnels » leur avis objectif. Je suis partie sur une base framboise romarin qui ne m’a pas convaincue, pas que ce n’était pas bon, mais le goût du romarin n’était pas assez puissant. J’ai donc opté pour du thym pour l’avoir déjà travaillé en pâtisserie. J’ai voulu aussi me mettre en danger en faisant l’usage de caramel (je précise que je le rate quasiment tout le temps). Je ne vous détaille pas plus le gâteau, vous laissant la surprise de le découvrir durant l’émission si vous avez deviné de laquelle il s’agissait. J’ai fait mon gâteau la veille pour éviter d’éventuels ratés. Y en a eu un le lendemain que j’ai rattrapé.

Le jour J

Les assistantes ont d’abord débarqué pour mettre en place la cuisine pour qu’elle soit présentable, préparer les ingrédients de la recette du chef. Puis a débarqué l’équipe technique qui s’est mise à fourmiller dans tous les sens, mettant en place les projecteurs et les caméras. Sentir la pression monter. Voir le chef arriver en scooter, plus détendu que moi. Après un déjeuner à la bonne franquette, l’installation terminée, les indications données et le passage au tutoiement pour Christophe Adam et moi, nous nous sommes lancés.

Miss Bobby_Christophe Adam

Pas trop stressée finalement, mes propos étaient plutôt fluides et la complicité s’est vite installée entre lui et moi, au point de tenter quelques vannes bien reçues. Les prises se sont enchaînées et il aura fallu l’après-midi pour enregistrer l’émission (qui dure 30 minutes). Vous le verrez, mais le chef a beaucoup aimé mon gâteau, je ne m’attendais pas à un tel accueil. Je suis tellement fière (je ne marche qu’avec le torse bombé depuis), vous ne pouvez pas imaginer à quel point. Evidemment, il y avait des choses à redire, c’est tout de même le but de l’émission (pour ça que j’ai réalisé un gâteau pas parfait. Ah. Ma tête est coincée dans l’encadrure de la porte).

J’ai terminé cette journée sur les rotules, heureuse, pleine de souvenirs, entourée de personnes adorables, avec des anecdotes à revendre. Il n’y a plus qu’à attendre septembre pour voir le résultat sur Teva. Finalement, j’ai bien aimé enregistrer l’émission, pas aussi stressée que prévu. À quand la prochaine ?

Un immense merci à toute l’équipe, à Christophe Adam (super sympa) à Lipritri et à sa famille, à Virgile, à ma famille, et tous ceux qui m’ont soutenue. C’était une très belle aventure, que je ne regrette absolument pas !

Crédit photo Lipritri (la seule où je ne suis pas dessus)

by Miss Bobby