BR Bumblebee

Bumblebee

Go go gadgeto voiture !

Vous vous dites qu’il serait temps d’en finir avec la franchise Transformers ? C’est ce que je me disais, et pourtant, vous savez que je les aime ces gros robots. Et puis j’ai vu Bumblebee et je me suis dit qu’il y avait de l’espoir. En effet, ce film est plus basé sur l’amitié, le relationnel, c’est une fille qui est l’héroïne, elle n’est pas une potiche (c’est important de le préciser, parce que c’était redondant dans la franchise). Ils ont réussi à humaniser Bumblebee et à le rendre attachant. Non, vraiment, Bumblebee n’est pas qu’un film d’explosions (il y en a d’ailleurs beaucoup moins) qui part dans tous les sens. Alors oui, c’est très classique avec les méchants militaires d’un côté et les gentils ados de l’autre, il y a certaines choses relativement tirées par les cheveux. Je garderai un souvenir de celui-ci que des derniers films Transformers, c’est certain !

Passons aux choses sérieuses. Pour sa sortie en Blu-ray™, Blu-ray 4K et DVD le 30 avril 2019, je vous propose un concours. Ça faisait longtemps !

Synopsis

1987. Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d’une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire.

Je mets en jeu 2 Blu-ray™

BR Bumblebee

Pour tenter de gagner un des lots, il vous suffit de répondre aux questions suivantes. Vous pouvez vous aider de la bande-annonce. Vous avez jusqu’au 05 Mai pour participer.

LES PARTICIPATIONS PAR COMMENTAIRE NE SERONT PAS ACCEPTÉES.

Doublez vos chances en rejoignant :

La page Facebook : https://www.facebook.com/MissBobbyD

Le compte Twitter : https://twitter.com/MissBobbyD

Ce jeu concours est maintenant terminé.

©2018 , 2019 Paramount Pictures. © 2019 Hasbro. Tous droits réservés.

by Miss Bobby
Pitch Perfect 3

Dernière date pour le Pitch Perfect Tour !

Pitch Perfect 3Ça y est ! Dernière date de la tournée des Pitches avec Pitch Perfect 3. Au revoir Bellas et Fat Amy !

Retour sur ce concert d’adieu.

Après un Pitch Perfect 2 qui avait déchaîné les foules (et surtout moi), particulièrement détonnant dans ses choix musicaux, dans son concours au rythme effréné et par son humour éclatant, on attendait ce troisième et dernier volet avec impatience. Le Stade de France quoi, avec des feux d’artifices et des chansons à vous faire trémousser votre derrière sur votre siège. Et bien gros flop ! Le public ne sera pas déchaîné dans la salle. Une scénographie des plus simplistes qui a donné à ce spectacle un vrai sentiment d’adieu fadasse plutôt qu’un vrai show qui aurait pu tout exploser. Une setlist pauvre donnant le droit à une battle loin d’être extraordinaire (une pensée pour les Das Sound Machine qui avait mis le feu aux poudres durant tout le deuxième opus) qui s’est enchainée par quelques rares interprétations décevantes sur fond d’un concours aussi miteux qu’une foire à la saucisse. Aucun rythme, aucune pression, ça glousse gentiment, c’est propret, le choix musical est d’une tristesse, et les concurrents – trop nombreux – ne sont que des figurants face aux Das Sound Machine qui explosaient le tout.

La tristesse de ce Pitch Perfect 3 ne s’arrête pas là, la valeur humoristique de ne dépasse que très rarement le cadre de l’autodérision de Rebel Wilson sur son poids. Elle est gentille, on l’aime bien, mais ça ne suffit pas à combler l’absence d’Adam DeVine ou Keegan Michael-Kay dans son petit rôle hilarant. Quant au duo de présentateurs, il est devenu agaçant de bêtise !

Elizabeth Banks à la réalisation du deuxième avait réussi à en faire un film terriblement drôle, vivant et rythmé, alors que Trish Sie a réalisé une fin ramollo du genou, nous esquissant quelques brefs sourires ici et là, oubliant l’essentiel des Pitches : la musique a capella en concours. Il aurait fallu que ça en jette !

Bye bye les filles, c’est dommage de vous quitter ainsi !

Sortie en salles le 27 Décembre 2017.

Miss Bobby_Pitch Perfect 2

Miss Bobby_Pitch Perfect 2 Helloooo Pitches (s’il n’y a pas un de vos amis qui ne vous la sort pas celle-là, vous êtes sauvés !) !

Je laisse de côté la logique qui veut que le premier s’appelle Hit Girls (pour le titre français, ce n’est pas évident à première vue) et celui-là Pitch Perfect 2, pour me concentrer sur le contenu qui est tout bonnement un pur moment de plaisir. Vous allez en ressortir avec une de ces bananes, en ayant la bougeotte et gonflés à bloc.

Second opus, même casting, changement de réalisateur, puisque c’est l’actrice Elizabeth Banks, connue pour son rôle de l’extravagante Effie dans Hunger Games ou pour avoir joué dans Hit Girls (justement) et Blackout Total, qui s’y colle. Choix surprenant à première vue et qui pourrait faire peur. Et la stupéfaction va d’autant plus loin que Pitch Perfect 2 est une réussite totale, laissant quasiment sur place le premier opus. Je suis sûre que vous ne pensiez pas que Banks avait un certain talent pour la réalisation, eh bien moi non plus, il faut dire que sa carrière d’actrice ne vole pas très haut. À suivre sur de prochains films…

À quoi devez-vous vous attendre ? À « plus » : plus trash, plus drôle, plus osé, plus travaillé, plus rythmé, plus de qualité, plus de chansons. Les vannes fusent, c’en est hilarant, et elles ne donneront aucun moment de répit à vos zygomatiques, allant jusqu’à vous laisser stupéfait dans votre siège. Oui, les limites de la décence et du politiquement correct s’envolent en même temps que le fuseau trop moulant de Rebel Wilson. Parlons-en, l’actrice Australienne qui continue de creuser son trou à Hollywood grâce à son autodérision et à ses manières décomplexées d’assumer ses formes, prend une belle place dans ce film au point de rendre les autres personnages presque moins intéressants. La blonde pulpeuse n’hésite pas à se mettre dans des positions inconfortables et vertigineuses, n’ayant absolument pas peur du ridicule. En même temps, pour ceux qui connaissent un peu sa filmographie, elle a fait de l’adage « le ridicule ne tue pas » son leitmotiv, et on ne va absolument pas s’en plaindre.

Plus de personnages aussi, Hit Girls se concentrait sur les Bellas et les Trublemakers, là viennent s’ajouter Das Sound Machine, super puissance allemande, imposant des mash-up remixés à la sauce techno sous la lumière des lasers. À vous en faire décoller votre dentier ma bonne dame ! C’est LA grosse concurrence des filles. On aurait aimé plus de Trublemakers comme dans le premier film, néanmoins à défaut de les entendre plus chanter, certaines têtes masculines participeront plus à l’intrigue.

Pitch Perfect 2, c’est 1h45 (d’ailleurs, il y a une scène dans le générique) de rires et de groove, c’est presque trop court et on en redemande encore ! La barre est haute pour le Pitch Perfect 3.

PS : je vous mets au défi de pas taper du pied ou de la main en rythme sur plusieurs chansons. IM-PO-SSIBLE !

Retrouvez les articles sur ma rencontre avec Elizabeth Banks et la rencontre avec Rebel Wilson.

Sortie en salles le 22 juillet.

by Miss Bobby