Comme-des-betes-2

Comme des betes 2

Un film qui manque de chien !

Au commencement, c’est-à-dire avec Comme des bêtes, on partait à la découverte des supposées activités de nos animaux de compagnie. Sur le papier, l’idée était top ! Il faut dire qu’on a tous rêvé d’être dans la tête de nos petites bêtes à poils et on s’est tous demandé s’ils ne menaient pas une double vie en notre absence. Ça, c’était le début du premier volet. C’était drôle avant de virer en aventure qui n’avait rien à voir avec l’idée de départ.

Du coup, les scénaristes se sont dit pour le deuxième : si on se mettait dans la tête de nos amis à quatre pattes quand on fait des choses du quotidien avec eux, et là, le mec (Paulo) au fond de la salle de réunion a dit : « Eh les gars ! Si on faisait pareil pour le deuxième volet ? En ajoutant une aventure après ?! », et un autre (encore Paulo) lui a répondu : « Super idée ! ». C’est ça ! Prenez-nous pour des croquettes tiens ! Franchement, vous pensiez qu’on allait rien voir ?!

Comme des bêtes 2 balance trois concepts : le coup du vétérinaire (je ne vous dévoile rien, le studio s’est servi de cet extrait en guise de promotion, entre autres). C’est rigolo, tout ceux qui ont (eu) des animaux savent que ça se passe exactement comme ça. Bien. Le coup du chat (idem extrait) : tout pareil que l’explication d’avant pour ceux qui ont (eu) un chat. Le coup des enfants : sympathique aussi comment les chiens s’adaptent aux enfants. Ensuite ? On remballe le bazar de la vie quotidienne et on sort une aventure. Merci. Au revoir !

Résultat des courses : toute la partie chouette, « ah tiens, c’est marrant c’est ce qui s’est passé avec mon chien, chat, hamster (rayez la mention inutile) » dure une petite demi heure et après c’est relativement long et ennuyeux. Voire carrément pas intéressant.

Cette suite ne sert à rien puisque le souci du premier n’a pas été corrigé. On se retrouve toujours frustré avec un concept qui n’est jamais poussé au bout et qui, finalement, ne peut pas tenir sur 1h30 de film. Comme des bêtes 2 passe le temps, on se prête à sourire de temps à autre au début et c’est tout.

Sortie en salles le 31 Juillet 2019.

by Miss Bobby
Miss Bobby_Philippe-Lacheau

Miss Bobby_Philippe-Lacheau Ce n’est pas mon boulot du week-end prochain, mais plutôt la critique du film. Tant qu’à être franche, autant y aller à fond et depuis le début.

Honnêtement, j’avais vu les premières images de Babysitting et je me suis dit : ouh la, Philippe Lacheau, de la bande à Fifi, qui réalise et qui joue, le tout en found footage, très peu pour moi, même si j’aimais bien la bande à Fifi à l’époque de Canal. J’ai pensé à un mauvais Projet X, limite seconde zone et bon marché. Et puis, on m’a invité à une projo événement et j’ai dit oui. Aventurière, ne l’oubliez pas.

Verdict :

Je retire tout ce que j’ai écrit plus haut ! Oui, ça ressemble à Projet X (pour info, Julien Arruti, qui a co-écrit et qui joue dedans, m’a précisé que Babysitting avait été écrit avant la sortie de Projet X, un petit moment que ça traînait dans les cartons), néanmoins je l’ai trouvé vraiment mieux ! On a l’impression d’être dans l’action, il y a des scènes mémorables (vous les découvrirez par vous-même), c’est drôle et aussi improbable que cela puisse paraître, il y a de l’action ! Une bonne surprise.

Le casting se paie Gérard Jugnot, Clotilde Courau (elle était perdue de vue), la fille de Bref : Alice David, les mecs du Palmashow : Grégoire Ludig et David Marsais, l’ancien acolyte de Michaël Youn : Vincent Desagnat, Tarek Boudali qui faisait lui aussi partie de la bande à Fifi et Philippe Duquesne qui revient encore dans un rôle barré.

Du coup, je vous conseille d’aller voir ce found footage made in France, il est vraiment bien foutu !

Sortie en salles le 16 avril

by Miss Bobby