Comme je sais que vous ne regardez pas assez de séries, j’ai pensé à vous et viens vous vanter les mérites d’une petite découverte. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir !

Ne vous arrêtez pas à son titre. Wilfred ne paie apparemment pas de mine, mais une fois que vous y aurez goûté, vous allez prendre rendez-vous avec lui chaque été.

Je vous raconte un peu ? Je vous préviens, le ton est donné dès le pilote.

C’est l’histoire de Ryan. Ryan (le charmant Elijah Wood sans son habit de Frodon [avant qu’il ne le reprenne d’ailleurs]) est dépressif, mais c’est un dépressif heureux et motivé de se suicider. En effet, dès les premières images, il s’attèle avec ferveur à l’écriture de sa troisième lettre de suicide, n’hésitant pas à y mettre des métaphores recherchées. Puis, dans un entrain non dissimulé, il compose son petit cocktail à base de médicaments qui le fera s’endormir paisiblement pour l’autre monde. Sauf que, je ne sais pas vous, mais se suicider aux placebos (sa sœur est futée), c’est loin d’être facile. La série ne s’arrête pas là, sinon ça serait ennuyeux. Le lendemain matin, sa jolie voisine Jenna sonne à sa porte pour lui demander de garder son brave toutou nommé Wilfred, ce que Ryan accepte volontiers. Particularité et pas des moindres : Ryan voit Wilfred comme un homme déguisé en chien (très bien interprété par Jason Gann), comme s’il était son subconscient. Wilfred, en plus d’être un chien, fume des bangs, est un peu pervers sur les bords, ultra cynique, mais sous son sale caractère de chien, il fait réfléchir Ryan sur sa vie, sur les causes de ses échecs, sur ses tourments.

C’est une série déjantée. On ne peut faire l’abstraction que Wilfred est vu comme étant un chien sous les traits d’un homme. Un peu comme le film Didier, mais en beaucoup moins loufoque. Elijah Wood joue un jeune homme réservé, qui n’ose pas faire grand-chose. Le chien de la voisine va le pousser à se lâcher. Il faut aimer l’humour noir et qu’un chien puisse avoir l’accent anglais, être bougon et qui n’hésite pas à faire culpabiliser.

Je vous la recommande vivement !

Difficile de n’en choisir qu’une. Ayez la curiosité de regarder les autres vidéos promo qui sont « très sympa »!

14 juillet 2011

0 Replies to “Wilfred”

  1. Freeman92 says: 14 juillet 2011 at 22:03

    J’aime beaucoup l’affiche !!

    1. Bobby says: 14 juillet 2011 at 22:09

      Il faut que tu regardes les vidéos promo, elles sont trop fortes!

  2. minotor says: 15 juillet 2011 at 12:46

    ca m as l air terrible. trop content de revoir Elijah Wood en plus.
    merki

  3. Ted says: 31 août 2012 at 18:19

    […] voix grave de Seth MacFarlane, sa désinvolture siéent à merveille à Ted. Ceux qui connaissent Wilfred feront obligatoirement un rapprochement. J’ai été surprise que K. le fasse et connaisse la […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*